Qu’est-ce qui vous empêche de créer votre propre emploi ?

Thèmes : ,
Qu'est-ce qui vous empêche de créer votre propre emploi - 5A Conseil ©

Vous aimeriez devenir entrepreneure ou free lance, mais vous vous sentez bloquée, vous avez peur ou vous hésitez ? Et ce depuis trop longtemps, bien que votre envie soit très forte. Surtout si vous vous ennuyez au travail, ou si vous êtes au bord du burn out… Créer votre activité est certainement la meilleure solution pour vous. Alors faisons un point sur ce qui vous freine (vous et toutes celles et ceux qui en rêvent, car vous n’êtes pas seule dans ce cas…)

La peur d’échouer

La peur d’échouer, c’est LA grande peur française. Pas seulement lorsqu’on crée son entreprise, mais de façon générale : l’échec est mal vu des autres. Il les conforte dans l’idée que vous avez mal agi. Ou bien que vous avez vu trop grand ou différent. Et que eux sont sur le bon chemin par rapport à vous (celui de l’ennui généralement). Déjà à l’école, personne n’osait lever la main pour répondre à une question de l’instituteur(trice) s’il  n’était pas sûr et certain à 100 % d’avoir la bonne réponse. Au risque de se faire ridiculiser devant toute la classe. Comment devenir des adultes qui osent par la suite avec une telle éducation, qui rabaisse plutôt qu’encourage ? Impossible… Ou alors il faut une énorme force de caractère pour sortir de ce cadre.

Oser entreprendre

C’est ce que tous les entrepreneurs ont en commun : oser, tout en ayant peur certes, mais en domptant ses peurs, en les dépassant. Comme un alpiniste ou un voltigeur, ou comme un humoriste qui adore son métier… Mais qu’on doit pousser de force sur scène chaque soir, tellement il a peur que son spectacle ne plaise pas. Vous, vous êtes pareil, vous aimeriez tellement, mais imaginez que votre projet échoue, c’est la honte non ? Que vont penser votre famille, vos ami(e)s, vos anciens collègues ? Assurément si ce ne sont pas des personnes bienveillantes, elles vont se réjouir de votre forfait, mais avez-vous besoin de garder ces gens dans votre entourage ?

Ou tout au moins, accorder de l’importance à leurs paroles ou attitude. Avez-vous envie de vivre comme eux/elles toute votre vie, sans échec, mais sans euphorie non plus, une vie morne et ennuyeuse à tout jamais, dont rien de formidable n’en ressort. Si vous vous posez la question c’est que votre peur d’échouer a déjà diminué en intensité !

Ne pas trouver la bonne idée

C’est l’autre grande peur du futur entrepreneur : ne pas trouver l’idée du siècle. Celle qui va changer le monde et vous faire devenir millionnaire. Alors la bonne nouvelle, c’est qu’on entreprend d’abord pour soi. Et que chaque idée change un peu le monde à sa façon. Déjà parce que vous, en tant qu’entrepreneure, vous êtes plus heureuse, plus épanouie, moins stressée, plus positive, et que cela se ressent autour de vous. Vous n’avez plus de griefs contre votre patron ou vos collègues, vous ne vous plaignez plus de votre job, en concluant toutes vos phrases par « je suis obligée de garder mon job, j’ai pas le choix, je peux pas partir ». Vous respirez le bonheur. Pas toujours, c’est vrai, car l’entrepreneuriat ce n’est pas le pays des Bisounours quand même, mais vous pouvez travailler où et quand vous voulez, choisir vos employés, vos clients et vos missions. Cela n’a pas de prix, quand on vient du salariat, où il y a peu de chance que vous ayez toute latitude pour décider de votre sort…

Une idée qui vous motive

Donc la bonne idée, c’est celle qui vous ressemble, qui colle avec vos valeurs, vos objectifs de vie, vos envies. Elle ne plaira pas forcément à tout le monde, mais vous n’aurez pas non plus le temps de satisfaire des milliers de gens, alors ce sera parfait. Et puis on ne peut pas plaire à tout le monde, c’est bien connu ! Si ce n’est pas la première qui est la bonne, vous en trouverez une autre, surtout si vous êtes ouverte d’esprit et à l’affût de tout nouveau potentiel. Regardez autour de vous, les entrepreneurs passent leur temps à « pivoter » comme on dit dans le milieu startup. Et ce n’est pas pour cela qu’ils échouent, au contraire, ils explorent toutes les pistes, ne se ferment pas de portes, et suivent leur instinct pour aller dans la bonne direction. Vous ferez de même dès que vous serez lancée !

La peur de réussir

Cette peur, on n’en parle pas. Quand on aborde le sujet, cela fait rire toute l’assemblée. Peur de réussir ? Il faudrait déjà avoir réussi ! Mais qu’est-ce que réussir tout d’abord ? Tout le monde n’a pas la même notion. Bien que la pensée commune y associe généralement l’argent, le pouvoir, la notoriété. Pourtant de moins en moins de gens courent après ces trois vices de nos jours… La crise, et la perte de sens sont passées par là. Et d’autres valeurs s’imposent : avoir du temps pour soi et sa famille, arrêter de courir, faire ce qu’on aime, penser à la protection de la planète, se faire plaisir, ne plus culpabiliser, abandonner les mesquineries et luttes de pouvoir, vivre en paix tout simplement. N’est-ce pas cela le plus important ? Le reste n’a jamais fait le bonheur, même si cela y contribue dans une certaine mesure.

Déjouer l’autosabotage

Mais voilà parfois, nous nous auto-sabotons : dès que la vie dont nous avons toujours rêvée est à portée de mains, nous détruisons inconsciemment ce que nous avons mis en place. Comme ne pas répondre à l’appel qui aurait pu tout changer. Ou bien ne pas racheter ce concurrent que vous observiez depuis 2 ans. Ou encore ne pas rendre le travail en temps et en heure à ce client qui vous a promis de vous ouvrir votre carnet d’adresse… Bref comme si vous ne vous accordiez pas le droit d’être heureuse. Soit parce qu’on ne vous l’a pas appris dans votre enfance. Soit parce que vous culpabilisez d’avoir une chouette vie alors qu’il y a tellement de gens qui rament dans la leur…

Hé oui être heureux est suspect dans notre société. Mais n’est-il pas temps de changer cela si on veut vivre dans une société meilleure ? En lançant votre projet et en montrant au monde qu’une autre voie est possible, vous ferez votre part. Vous savez celle qui permet de changer le monde.

Prenez votre carrière en main !

Vous n’êtes pas seule face aux problématiques spécifiques que vous rencontrez.
5A Conseil accompagne les femmes dans leur carrière. Conventionné et accrédité par de nombreux organismes, nos prestations sont financées à 100% dans la très grande majorité des cas. Nous proposons des prestations de bilan de compétences, de VAE, de coaching, de formation...
N'hésitez pas à nous contacter pour convenir d'un rendez-vous !