Les femmes ne se servent pas assez de leur réseau pour leur carrière

Thèmes : ,
Les femmes ne se servent pas assez de leur réseau pour leur carrière - 5A Conseil ©

Selon une enquête d’Ipsos et le Boston Consulting Group, 66% des cadres pensent que le réseau est un « must have » de notre époque.

Le réseau est idéalisé, surtout par la jeune génération

85% des cadres interrogés pensent que le réseau se construit essentiellement au gré des rencontres et des opportunités. Rencontres qui se font notamment lors des études supérieures (50%) et du premier job (58%). Les critères clé sont la confiance (92%) et le feeling (89%).

Les bénéfices du réseau sont nombreux : recommandation (53%), conseil (51%), obtention d’information (50%) et visibilité (49%).

Une tendance encore plus marquée chez les moins de 30 ans qui sont les plus convaincus de l’efficacité des réseaux : ils sont 86% à considérer le réseau comme indispensable pour progresser professionnellement. Et la moitié d’entre eux jugent que leur réseau a un impact important sur leur parcours, contre seulement 34% des répondants en moyenne.

Il est difficile de construire son réseau

Pour 49% des répondants, entretenir son réseau demande des efforts considérables, voire pour 59% d’entre eux, un apprentissage et des techniques. Ce sont d’ailleurs, pas moins de 73% des répondants qui affirment ne pas avoir suffisamment de temps pour entretenir leur réseau.

Seuls 44% des répondants jugent que les réseaux sociaux sont un moyen efficace de développement du réseau (vs. 53% des moins de 30 ans). Pour 51% d’entre eux, les réseaux sociaux sont avant tout un outil utilisé dans le cadre d’une recherche d’emploi. Les rencontres physiques restent donc l’outil principal de la construction du réseau.

Les femmes ont un réseau plus resserré

Les femmes privilégient la confiance et la qualité de la relation sur le volume du carnet d’adresses. Elles comptabilisent seulement 50 contacts en moyenne contre 72 pour leurs homologues masculins. Elles ont une approche plus sélective du réseau pro avec pour socle la confiance (37% entièrement confiance vs. 31% chez les hommes) et elles entretiennent des liens de proximité avec les membres de leur réseau.

Leur réseau leur sert plus de « soutien » que de « carrière ». Elles en tirent un bénéfice d’ouverture et d’inspiration (33% vs 25% chez les hommes). Elles ont en revanche plus de mal à activer ces relations au bénéfice de leurs projets et de leur carrière. Le réseau leur apporte moins de bénéfices directs : elles sont seulement 29% à utiliser leur réseau pour générer des opportunités professionnelles vs. 45% des hommes.

35% des femmes considèrent qu’utiliser les réseaux ne correspond pas à leur état d’esprit, contre 28% des hommes. Par ailleurs, 22% d’entre elles disent ne pas savoir comment s’y prendre, contre 16% des hommes.

Elles ont d’autre part une bonne image des réseaux féminins en entreprise : pour 65% des répondants il s’agit d’une initiative intéressante. 61% d’entre elles souhaitent une plus grande ouverture des réseaux féminins aux hommes.

Face aux problématiques spécifiques que vous rencontrez, 5A Conseil accompagne les femmes dans leur carrière.
Conventionné et accrédité par de nombreux organismes, nos prestations sont financées à 100% dans la plupart des cas.
Nous proposons des prestations de bilan de compétences, de VAE, de coaching, de formation...
N'hésitez pas à nous contacter pour convenir d'un rendez-vous !