Changez de vie : osez travailler moins !

Thèmes :

Qui n’a jamais rêvé de travailler moins ? Avoir du temps pour soi, pour sa famille, pour du bénévolat ou tout simplement ne rien faire. Tout le monde ou presque ! Mais souvent sans jamais le dire. Oui car c’est quand même assez mal vu en France… Et surtout avec les 35h instaurées en 1997 qui ne cessent de cristalliser l’opinion. Plus on travaille, mieux on est vu. Faire des horaires à rallonge est souvent un signe de réussite sociale et de poste à responsabilité. Même si dans la réalité, beaucoup sont celles et ceux qui cumulent les heures pour simplement joindre les deux bouts en fin de mois… Mais voilà, travailler moins, c’est possible quoi qu’on en dise ! On vous donne quelques pistes pour tenter votre chance à la rentrée.

Travailler moins c’est aussi dépenser moins

Le principal frein pour passer à mi-temps c’est le salaire divisé par deux. Comment allez-vous payer votre crédit immobilier, vos vacances, la nourrice, les impôts, etc. si vous gagnez moins ? La bonne nouvelle c’est que vous allez aussi dépenser moins ! Ne serait-ce que pour le repas du midi, vous aurez le temps de déjeuner chez vous ou de vous préparer des petits plats à emporter. Cela représenterait entre 10 à 15€ d’économies par jour. Idem pour le centre aéré, la crèche ou la jeune fille au pair, vous y aurez moins recours ! Vos impôts aussi vont baisser. Il est donc important de faire vos calculs et de compter réellement combien vous allez « perdre », vous serez surprise !

Passer au mi-temps, c’est penser à soi

Vous perdrez certes un peu d’argent chaque mois mais vous aurez du temps. Avant tout du temps pour vous-même ! Vous pourrez faire du sport, de l’art floral, voir vos copines (celles qui sont aussi à mi-temps) ou pourquoi pas vous engager dans une association d’aide aux démunis, malades ou autre. Vous y trouverez certainement plus de sens qu’en conservant vos 35h et votre salaire… Vous n’aurez plus besoin de courir en permanence, de faire des to do list, de crier sur votre mari et vos enfants qui vous ralentissent, vous serez moins stressée. Vous dormirez mieux, mangerez mieux, et profiterez mieux de votre job quand vous y êtes.

15 ou 20h par semaine, ne serait-ce pas l’idéal pour être épanouie ?

En effet, vous pouvez très bien adorer votre job (vous êtes battue pour l’avoir), sans pour autant être épanouie. Et surtout si vous pensez à tout ce que cela implique comme sacrifices :

  • Ne pas avoir une minute à vous ;
  • Passer à côté des événements de la vie de vos enfants ;
  • Avoir le cerveau en compote à la fin de la journée ;
  • Tenter de récupérer le week-end pour recommencer cette course sans fin le lundi suivant, etc.

Est-ce que cela vaut vraiment le coup ? Travailler comme une folle n’a que peu de chances de vous rendre heureuse. Cela peut vous éviter de penser à vos soucis ou vous donner l’impression d’avoir une vie bien remplie. Mais si vous vous posiez vraiment, vous verriez qu’il vous manque l’essentiel…

Revenez à l’essentiel

L’essentiel c’est quoi finalement ?

  • Savoir qui on est et ce qu’on veut ;
  • Trouver du sens dans sa vie professionnelle et personnelle ;
  • Être libre !

Si vous êtes comme un hamster dans sa roue en permanence, vous ne trouverez rien de cela. Car vous n’aurez jamais le temps d’écouter vos ressentis : votre petite voix intérieure qui sait ce qui est bon pour vous ! Vous passerez à côté de votre vie, sans même vous en apercevoir bien souvent. Car vous avez peut-être un bon salaire, une belle maison, des repas entre amis le week-end, des voyages, etc. Mais (hyper)-consommer n’a jamais rendu heureux. C’est un puit sans fond ! Toutes ces choses vous donnent envie d’autres choses et vous imposent de travailler encore plus, pour gagner plus et acheter plus malheureusement.

Optez pour la sobriété heureuse

Alors que beaucoup s’accordent à dire que consommer ne rend pas heureux. Posséder non plus. Ce sont les expériences qui vous permettront d’être épanouie, et de profiter de la vie. Le temps est le bien le plus précieux que vous pouvez avoir, avec la liberté sous toutes ses coutures. Et cela si vous êtes entrée dans la spirale infernale de la possession, vous ne l’aurez pas. Opter pour la sobriété heureuse (expression si chère à Pierre Rabhi) permet de :

  • Se détacher du matériel ;
  • Prendre du recul sur la société de consommation qui en demande toujours plus à l’être humain ;
  • Profiter des petits cadeaux que la vie offre à qui sait ce qu’il y a de vrai dans ce monde.

Alors travaillez moins et jouissez plus de votre vie en cette rentrée 2018 !

Prenez votre carrière en main !

Vous n’êtes pas seule face aux problématiques spécifiques que vous rencontrez.
5A Conseil accompagne les femmes dans leur carrière. Conventionné et accrédité par la plupart des organismes, nos prestations sont financées à 100% dans la très grande majorité des cas. Nous proposons des Bilans de Compétences, des Formations, de la VAE, du Coaching...
N'hésitez pas à nous contacter pour convenir d'un rendez-vous !