Comment se débarrasser d’un complexe d’infériorité ?

Thèmes :
comment se débarrasser du sentiment d'infériorité

Le complexe d’infériorité, c’est le fait de se focaliser sur un point de sa personnalité ou de son corps que l’on considère comme un défaut et qui nous fait nous sentir inférieur aux autres.

Ce défaut peut être réel mais il peut aussi être le fruit de votre interprétation voire même totalement imaginé. Exemple, être chauve n’est pas un défaut mais cela peut néanmoins devenir un véritable complexe qui peut amener à se replier sur soi. De même, on peut avoir l’impression d’être moins intelligent que les autres sans que cela repose sur rien de tangible. C’est notre propre interprétation des faits qui nous amène à croire cela. On pense être moins bien, moins intelligent, voire nul ou sans intérêt, par rapport aux autres que l’on surestime.

Quelles conséquences sur la vie professionnelle ?

Un complexe d’infériorité peut être source d’une grande souffrance qui peut amener à s’exclure socialement. Dans le cadre professionnel, il peut amener à ne pas oser demander une augmentation ou une promotion pourtant méritée, il peut également vous empêcher de poursuivre la carrière de vos rêves au motif que vous n’en êtes pas capable, d’où l’importance d’en venir à bout. Pour cela, il faut d’abord comprendre d’où il vient.

D’où vient votre complexe d’infériorité ?

Le manque d’estime de soi

Quelque soit le défaut sur lequel vous vous focalisez, ce n’est pas la source réelle de votre problème. D’ailleurs, ce défaut n’existe probablement que dans votre esprit : vous avez seulement l’impression d’être moins intelligent, plus laid ou moins intéressant que les autres.
Derrière votre complexe d’infériorité se cache en fait un grave problème d’estime de vous : l’image que vous avez de vous-mêmes est faussée tout comme celle que vous avez des autres, que vous voyez comme meilleurs qu’ils ne sont en réalité. C’est donc à ce problème qu’il convient de s’attaquer plus qu’au défaut sur lequel vous avez choisi de vous focaliser.

Des sources dans l’enfance

Ce problème d’estime de soi trouve souvent sa source dans l’enfance. En effet, une personne qui a été fortement dévalorisée durant ses jeunes années, que ce soit par ses parents, ses camarades d’école ou même ses professeurs, a de fortes chances de développer des troubles
liés à l’image de soi et à la confiance en soi. De même, grandir avec des parents fortement complexés peut amener à développer les mêmes complexes. Enfin, le fait d’avoir été mauvais élève à l’école peut durablement donner l’impression d’être stupide, ou en tout cas moins
intelligent que les autres alors même que cela ne prouve rien.

Des expériences douloureuses

Plus tard, à l’adolescence ou à l’âge adulte, d’autres expériences peuvent amener à développer un problème d’estime de soi : relations toxiques, harcèlement au travail, absence de diplômes, origine sociale jugée honteuse, cicatrice sur le visage ou sur le corps, etc.

Des traits de personnalité propices

Enfin, certaines personnes sont plus susceptibles que d’autres de développer des troubles liés à l’estime de soi : ainsi, les personnes perfectionnistes peuvent avoir l’impression de ne jamais faire les choses assez bien, les personnes très sensibles peuvent se laisser trop facilement atteindre par les critiques d’autrui, les personnes timides peuvent être aisément impressionner par des personnalités extraverties et se sentir nulles à leur contact.

Comment se débarrasser de vos complexes d’infériorité ?

Quoiqu’il en soit, un complexe d’infériorité n’est pas une fatalité et voici quelques conseils essentiels pour vous permettre d’en venir à bout :

Cultivez vos différences

Cela ne vous a sûrement pas échapper, nous sommes tous uniques et c’est cela qui nous rend intéressants. Vos différences ne sont pas des défauts ou des signes d’infériorité, bien au contraire. Elles peuvent même devenir des atouts. « Ce qu’on te reproche, cultive le, c’est toi  »
disait Jean Cocteau. Ne cherchez pas à vos conformer aux autres, soyez vous-mêmes, avec vos qualités, vos défauts, vos points forts, vos points faibles, comme tout un chacun.

Identifiez vos points forts

Lorsque vous êtes complexé, vous avez tendance à vous concentrer sur vos défauts, sur ce qui ne va pas chez vous. Ce faisant, vous laissez de côté toutes vos qualités, vos atouts, toutes ces forces que vous possédez forcément sans même en avoir conscience. Car nous avons tous des points forts. Alors, quels sont les vôtres ? Si vous ne trouvez pas de réponses seul.e.s, demandez à des personnes bienveillantes qui vous connaissent bien de faire la liste de ce qu’ils aiment chez vous, de ce que vous faites particulièrement bien, de vos qualités humaines et professionnelles.

Entourez-vous bien

Certaines relations toxiques peuvent provoquer ou empirer un complexe d’infériorité. Il peut s’agir de personnes qui vous dévalorisent ou qui sont elles-mêmes très critiques et négatives envers elles-mêmes, vous entraînant avec elle dans leur négativité. S’entourer de personnes bienveillantes et positives, qui vous renverront une image valorisante de vous-mêmes et seront indulgentes à l’égard de vos failles et des leurs est essentiel pour améliorer votre estime de vous. A contrario, éviter les personnes critiques, aigries, qui pointent sans cesse du doigt ce qui ne va pas, ce que vous auriez pu mieux faire.

Cessez les comparaisons

Ne cherchez pas à vous comparer aux autres. Ils ont leurs atouts, vous avez les vôtres. Réalisez que telle personne est particulièrement douée pour une activité que vous-mêmes ne maitrisez pas ne vous enlève rien. Par exemple, si vous êtes très timide, vous pouvez envier et admirer une personne à l’aise pour parler en public. Vous pouvez même avoir l’impression que cette personne est mieux que vous. Pourtant, cette personne a elle aussi des défauts, réels ou imaginaires, qui peuvent la complexer. Qui sait ? Peut-être que cette personne admire votre patience, vos capacités managériales ou votre esprit de synthèse ? Mais tout occupé que vous êtes à vous dévaloriser, vous n’en avez pas conscience !

Réparez votre image de vous

On le répète, votre complexe d’infériorité est basée sur une image faussée de vous-mêmes. Vous vous pensez êtes mauvais.e, vous ne l’êtes pas réellement. Pour vous le prouver, fixez-vous des objectifs qui vous permettront de venir peu à peu à bout de vos complexes. Vous n’arrivez pas à parler en public ? Forcez-vous d’abord à prendre la parole lors d’un repas de famille, lorsque vous savez que toutes les personnes présentes sont bienveillantes. Puis prenez la parole lors d’une réunion de travail en petit comité, juste pour quelques mots pour commencer puis plusieurs phrases. Petit à petit, vous repousserez vos propres limites et vous prouverez à vous-mêmes que vous avez de la valeur.

Acceptez la possibilité de l’échec

Lorsque l’on n’est pas sûr de soi, la peur de l’échec peut nous amener à ne pas oser. J’y arriverai jamais, je ne suis pas capable, ce n’est même pas la peine d’essayer, etc. Autant de phrases que l’on se répète et qui font qu’on n’essaie même pas, ce qui entrave bien évidemment nos possibilités d’évolution. Pourtant, il faut accepter l’échec comme une composante essentielle du chemin de la réussite. Car en échouant, on apprend, on acquiert de l’expérience et c’est ainsi que l’on devient expert dans son domaine. Lisez des biographies de grands personnages, vous verrez que leur parcours est bien souvent ponctué d’échecs dont ils ont su tirer partie et qui ont fait d’eux ce qu’ils sont.

Ne vous préoccupez pas de ce qu’on pense de vous

Lorsque l’on souffre d’un complexe d’infériorité, on est persuadé que tout le monde ne voit que le défaut qui nous complexe. Si vous complexez à cause d’un détail physique, vous aurez l’impression que tout le monde ne voit que cela. Si vous complexez parce que vos diplômes sont moins prestigieux que ceux de vos collègues, vous aurez l’impression qu’eux-mêmes ne vous jugent que là-dessus. Or, bien souvent, vous êtes le/la seul.e à remarquer ce détail. Et même si ce n’est pas le cas, cela n’a en réalité aucune importance. Ce que pensent les autres ne doit pas prendre autant de place dans votre système de pensée. Concentrez-vous sur vous, votre travail, vos loisirs, vos projets, vos objectifs, faites les choses à votre manière, du mieux que vous pouvez, sans vous demander ce qu’en pensent les autres.

Impliquez-vous auprès des autres

On l’a vu, un problème d’estime de soi amène à être focalisé sur ses propres failles, ses propres défauts, en les exacerbant bien souvent. Il peut donc être utile de relativiser, notamment en donnant de son temps à des personnes ou des causes qui vous tiennent à coeur. Distribuer des repas à des sans-abris, s’impliquer dans une ONG, s’occuper d’animaux dans une association, faire du soutien scolaire gratuit auprès d’enfants défavorisés, etc. Cette implication aura non seulement un impact positif sur la vie des gens que vous aiderez mais cela vous permettra aussi de réaliser que vous êtes utile, important… et aussi chanceux par rapport à bien d’autres gens !

Apprenez ou essayez de nouvelles choses

Quand vous faites quelque chose de nouveau (pratiquer un nouveau sport, s’inscrire à un cours d’oenologie, apprendre une nouvelle langue, reprendre une formation, partir au bout du monde, changer de voie professionnelle, etc.), vous apprenez des choses sur vous et vous vous découvrez des qualités que vous n’auriez pas imaginées. De plus, en développant de nouvelles compétences, vous vous démontrez que vous êtes capable de faire de grandes choses. Ainsi, vous améliorez votre estime de vous.

Votre complexe d’infériorité n’existe que dans votre tête. Transformez ce défaut qui vous empêche de vous déployer en atout pour votre avenir. Acceptez qui vous êtes : un être à part, avec des qualités, des défauts, ni plus ni moins que tous ceux qui vous entourent.

Prenez votre carrière en main !

Vous n’êtes pas seule face aux problématiques spécifiques que vous rencontrez.
5A Conseil accompagne les femmes dans leur carrière. Conventionné et accrédité par la plupart des organismes, nos prestations sont financées à 100% dans la très grande majorité des cas. Nous proposons des Bilans de Compétences, des Formations, de la VAE, du Coaching...
N'hésitez pas à nous contacter pour convenir d'un rendez-vous !