Comment ralentir le rythme de votre vie ?

Thèmes : ,

On a vu la semaine dernière qu’il était important de ralentir le rythme de votre vie, et de ne plus vous laissez piéger par le « toujours plus » que la société impose depuis trop longtemps. Mais voilà, courir après le temps est, au fil des années, devenu votre « zone de confort ». Malgré vous, il vous semble difficile, peut-être même insurmontable d’en sortir au risque de perdre vos repères et de ne plus assurer aux yeux de votre entourage. Car, il en sera fini de la wonder woman que vous êtes certainement aujourd’hui : super maman, top manager, épouse aux petits soins, amie toujours dispo, sportive accomplie… Trop c’est trop. Il est temps de (re)venir à votre essentiel et de vivre la vie que vous rêvez d’avoir, sans oser vous l’avouer.

Ecouter votre intuition

Vous n’osez peut-être pas vous le dire à voix haute. Mais votre voix intérieure vous le fait régulièrement ressentir par de petites choses. Celles qui peuvent parfois vous sembler anodines, mais qui s’accumulent au fil du temps. Une sensation de malaise devant des activités que vous faites car « cela fait bien ». Ou « c’est comme cela qu’il faut faire », mais que ne supportez plus. Ou bien au contraire, une sensation de flow quand vous vous adonnez à des plaisirs simples : lire un livre, faire un jeu avec vos enfants, boire un verre de vin avec votre conjoint quand les petits sont au lit…

Se faire plaisir

Rien de productif, rien qui ne fera de vous une winneuse. Mais un tel bien-être qu’au fil du temps, vous vous dites que vous devriez le faire plus souvent. Alors pourquoi ne pas le faire ? Cela vous demande-t-il vraiment tant de temps que cela ? Vos mails peuvent certainement attendre demain, vos tableaux excel aussi. Alors que ce temps précieux passé en connexion avec vous-même, avec ce que vous aimez au plus profond de vous-même, fuit très vite et ne se rattrape quasiment jamais… Ou alors « à la retraite », comme vous l’entendez très souvent dire autour de vous. Ce serait tellement dommage de n’avoir du temps qu’à partir de 65 ans alors que vous avez tout à porté de mains, avec un peu de volonté !

Pratiquer la méditation

La méditation de pleine conscience est à la mode depuis quelques temps. Popularisée dans les années 70, réservée à quelques « hippies », puis une certaine élite, elle est devenue ces dix dernières années, un phénomène qui a gagné toute la population ou presque. Dans un monde qui va de plus en plus vite, chacun cherche à se reconnecter à son moi profond et à limiter son stress et son anxiété. Mais aussi à augmenter son bien-être sans avoir recours aux médicaments. La méditation permet aussi d’observer son propre flux de pensées, et de mettre de la distance avec ses angoisses. Elle accroît les capacités à maintenir son attention, à se focaliser sur l’instant présent et ne pas se disperser. Ce qui est très utile dans un monde de plus en plus connecté, qui sollicite (trop) le cerveau, sans lui permettre de se (re)poser durablement. La méditation vous permettra avant tout de retrouver votre paix intérieure.

Démarrer doucement

Mais voilà, vous y avez déjà certainement pensé, sans jamais trouver le temps de vous y mettre… Rassurez-vous, il n’y a pas besoin d’y consacrer plusieurs heures par jour pour y trouver des effets bénéfiques ! Quelques minutes le matin en vous levant, ou le soir avant de dormir, est idéal pour débuter. La méditation c’est avant tout une posture, un travail de respiration et une présence à l’instant que vous vivez. De nombreuses méthodes pour débuter existent sur le marché. Le plus dur est de s’y mettre, comme tout ! Mais vous pourrez ressentir les effets bénéfiques rapidement : moins de stress et de fatigue, attention aux autres, prise de recul sur les évènements… La méditation permet de donner à ses pensées une véritable pause.

Lâcher prise

A force de vouloir tout contrôler, tout gérer, tout faire en un minimum de temps, vous gaspillez votre bien-être intérieur. Votre corps s’épuise, mais votre cerveau aussi. Vous perdez votre sérénité, culpabilisez de ne jamais en faire assez. Vous finissez par vous engager dans une spirale infernale hyper chronophage. A un moment donné, il faut donc apprendre à lâcher prise. Si vous ne voulez pas que votre organisme lâche, avec un burn out ou plus grave… Lâcher prise ne signifie pas se laisser aller. Mais redonner leur juste place aux évènements qui vous arrivent : prendre la distance nécessaire pour ne pas vous laisser envahir et submerger par la vie. Arrêter de tout vouloir contrôler pour vous, vos proches, votre job… Afin que tout soit parfait, car cela ne le sera jamais !

Lever le pied

Plus vous contrôlez, plus vous vous mettez dans une situation de stress permanent. Celle-ci est ressentie autour de vous, laissant planer un malaise. Et parfois même de l’anxiété, surtout chez vos enfants qui sont de véritables éponges à émotions parentales. Alors faites la part des choses et demandez-vous sur quoi vous devriez commencer à lâcher prise : les devoirs des ados par exemple ? Ils ne seront pas premiers de la classe ? Et alors ? Tout le monde ne l’a pas été, sans pourtant rater sa vie… Au bureau, arrêter de recontrôler tout ce que fait votre assistante : vous gagnerez un temps fou et elle se sentira en confiance. Vous pourrez ainsi vous consacrez à de nouveaux projets plus intéressants…

Il y a des nombreuses idées pour ralentir, trouver du temps pour soi, faire des pauses, et profiter de VOTRE vie sans courir après le temps en permanence. Il suffit d’un peu de bonne volonté, d’une forte envie de faire bouger les lignes et d’essayer. Vous ne le regretterez pas et ne reviendrez jamais en arrière !

Prenez votre carrière en main !

Vous n’êtes pas seule face aux problématiques spécifiques que vous rencontrez.
5A Conseil accompagne les femmes dans leur carrière. Conventionné et accrédité par de nombreux organismes, nos prestations sont financées à 100% dans la très grande majorité des cas. Nous proposons des prestations de bilan de compétences, de VAE, de coaching, de formation...
N'hésitez pas à nous contacter pour convenir d'un rendez-vous !