Comment s’organiser quand on est confiné avec un enfant en bas âge ?

Thèmes :
Comment s’organiser quand on est confiné avec un enfant en bas âge

Depuis le début du confinement, nous avons tous lu beaucoup d’articles quant à la difficulté de s’organiser pour travailler à domicile. D’autant plus lorsqu’on partage son espace de vie, et donc de travail, avec ses enfants. Et encore davantage, bien sûr, s’ils sont en bas âge et nécessitent particulièrement votre attention. Comme le télétravail est amené à se prolonger au-delà de la fin du confinement, il est préférable de réussir à s’organiser correctement ! Comment s’organiser quand on est confiné avec un enfant en bas âge ?

L’option du chômage partiel

Tout d’abord, pour ceux qui étaient particulièrement en difficulté avec leurs enfants, il était possible dès le début du confinement de demander le statut de chômage partiel. Juliette travaille dans un cabinet de conseil depuis janvier, après un congé maternité : “Je venais à peine de reprendre le travail mi-janvier, donc j’aurais aimé pouvoir continuer en télétravail et garder le rythme. Mais avec deux enfants de moins de 3 ans à gérer, j’ai convenu avec mon employeur que ce serait un peu compliqué. J’ai donc basculé en chômage partiel immédiatement après l’annonce du confinement. Avec du recul, c’était la meilleure solution pour permettre à mon conjoint de continuer son activité de commercial. Comme il est très souvent au téléphone, à n’importe quel moment de la journée, au moins pendant ce temps-là, j’assure avec les enfants.”

Planifier son temps travail

Si le chômage partiel n’était pas une option pour vous, il faut faire preuve d’organisation. L’idéal est d’adapter vos moments de travail au rythme de votre enfant. C’est-à-dire que si votre job le permet, essayez d’être le plus productif possible à l’heure des siestes et en début de soirée, une fois que l’enfant est couché. Notamment pour vos rendez-vous téléphoniques. Si vous êtes plutôt du matin, vous pouvez vous lever un peu plus tôt que d’habitude, avant le réveil de votre bébé, pour effectuer quelques tâches (répondre aux emails, établir sa to-do liste, relire le travail de la veille) dans le calme matinal. Veillez malgré tout à ne pas négliger votre propre rythme pour ne pas vous épuiser en faisant des doubles journées, étant confiné avec un enfant en bas âge.

Si votre conjoint est en télétravail également, vous pouvez vous organiser par demi-journée, l’un travaille pendant que l’autre s’occupe du ou des enfants. Victoire, juriste d’entreprise, explique sa situation : “Les premiers jours, nous étions ravis de passer du temps avec notre petite fille. Mais très vite, on s’est fait rattraper par le travail, on était diverti tout le temps, aucun de nous deux n’avançait vraiment. Alors on s’est forcé à mettre en place un planning stricte. Le matin, mon conjoint s’occupe du bébé, ce qui me permet de travailler de façon productive de 7 à 13h. Je prends ensuite le relais l’après-midi pour le libérer !”

Avoir recours à une assistante maternelle

Lorsqu’on télétravaille tout en gérant un enfant en bas âge, il peut s’avérer difficile de conserver les mêmes habitudes. Or, il est essentiel que l’enfant continue à se dépenser suffisamment la journée pour avoir besoin d’une ou plusieurs siestes et bien dormir la nuit. Dans le cas contraire, c’est le début des problèmes, comme l’évoque Clothilde, jeune maman et entrepreneuse : “Le fait de ne pas sortir de la journée, ça a été très difficile les premières semaines. Notre fille de 18 mois ne se dépensait pas autant que d’habitude, ne faisait plus de sieste en journée et se réveillait plusieurs fois la nuit. C’était un cercle vicieux puisqu’elle était ensuite ronchon et c’était impossible avec mon mari de réussir à travailler en la gardant sur nos genoux à tour de rôle.”

Après réflexion (et quelques semaines de confinement), Clothilde a décidé de déposer sa fille chez son assistante maternelle pour se soulager et continuer à travailler dans de bonnes conditions : “Le changement a été radical : même si on allait la chercher en milieu d’après-midi, elle avait eu le temps de se fatiguer. Son rythme de sommeil est redevenu normale, ce qui est beaucoup plus agréable pour tout le monde malgré nos inquiétudes de départ à la remettre chez sa nounou.” En effet, l’activité des assistantes maternelles a été maintenue dans la mesure du possible. Elles ont même eu droit depuis le début du confinement d’augmenter le nombre d’enfants à leur domicile, afin de soulager un maximum les parents (6 au lieu de 4 habituellement).

**

Malgré les circonstances inédites et parfois pesantes, il est crucial de trouver son rythme lorsque l’on est confiné avec un enfant en bas âge. À chacun son organisation pour respecter à la fois sa cadence de travail et les besoins naturels de son ou ses enfants. Bien heureusement, nous sommes tous dans le même bateau, et les cafouillages sont donc compréhensibles et tolérés par les employeurs ou collègues qui vivent la même chose !

Prenez votre carrière en main !

Vous n’êtes pas seule face aux problématiques spécifiques que vous rencontrez.
5A Conseil accompagne les femmes dans leur carrière. Conventionné et accrédité par la plupart des organismes, nos prestations sont financées à 100% dans la très grande majorité des cas. Nous proposons des Bilans de Compétences, des Formations, de la VAE, du Coaching...
N'hésitez pas à nous contacter pour convenir d'un rendez-vous !