Comment valoriser son expatriation auprès des recruteurs français ?

Thèmes :
Comment valoriser son expatriation auprès des recruteurs français

Le marché du travail n’est pas le même d’un pays à l’autre et les codes formels et informels peuvent même varier fortement. Le retour en France peut parfois être brutal, surtout lorsqu’on cherche un nouvel emploi et que l’on doit faire face à des recruteurs aux attentes bien particulières. Qu’elle ait duré quelques mois ou plusieurs années, une expérience à l’étranger est à coup sûr un atout à mettre en avant au cours du processus de recrutement. À condition de valoriser son expatriation de la bonne manière.

Démonter les a priori

Les préjugés autour de l’expatriation sont nombreux, pas toujours très flatteurs et souvent éloignés de la réalité. S’expatrier reviendrait à aller se dorer la pilule, se planquer pour en faire le moins possible, exploiter un pouvoir d’achat supérieur à l’économie locale du pays d’accueil etc. Si le recruteur qui vous fait face à ce type d’a priori en tête, veillez à les déconstruire poliment. En effet, vous pouvez commencer par expliquer quelles ont été les motivations principales de votre installation à l’étranger : suivi de conjoint, mutation, digital nomadism, hobbie. L’objectif est de montrer que vous n’êtes pas parti sur un coup de tête mais que c’était bien une démarche réfléchie à tout point de vue.

Mettre en avant ses soft skills

Sur le marché de l’emploi, on distingue de plus en plus deux catégories de compétences : les hard skills d’une part, qui constituent la partie technique, académique des compétences requises pour un poste, et les soft skills. Ces dernières ont attrait à la personnalité, au caractère, à des qualités comme la souplesse, l’adaptabilité, ou encore l’intelligence émotionnelle. Les soft skills sont de plus en plus valorisées en entreprise. Et pour cause : à quoi bon avoir le plus beau des diplômes si on est ensuite incapable de s’intégrer dans une équipe ou de communiquer précisément sur son travail ? Une troisième catégorie commence à émerger qui sont les mad skills, soit les compétences, pratiques ou hobbies qui démontrent de votre singularité.

Une expatriation est une belle façon de mettre en avant ces qualités uniques. Sans détailler votre vie privée, vous pouvez expliquer comment vous avez dû vous adapter à l’étranger, ce que vous avez mis en place pour apprendre une nouvelle langue en un temps record par exemple, comment vous avez acquis de l’endurance en vous initiant au trek, ou une plus grande capacité d’organisation au travers de vos péripéties administratives. Sachez démontrer que ce que vous avez acquis, appris, constaté à l’étranger, comme l’utilisation d’un logiciel plus efficace, un management original, des pratiques pour favoriser la communication intra-entreprise, pourra servir votre nouvelle entreprise. Bref, une expérience à l’étranger est l’occasion de remettre l’humain au coeur du processus de recrutement, en faisant le bilan de votre évolution personnelle (soft skills/mad skills) et  professionnelle (hard skills) : de très bons atouts pour valoriser son expatriation.

Jouer franc jeu

Après avoir mis en avant les aspects les plus positifs de votre expérience à l’étranger, il peut aussi être constructif de faire état de ce qui ne vous a peut-être pas convenu. Vous pouvez tout à fait expliquer quelles ont été vos déceptions, notamment professionnelles, ce qui vous a manqué, ce qui vous a motivé à rentrer en France.

Il n’est pas rédhibitoire non plus d’expliquer franchement quels sont vos besoins pour vous remettre dans le bain en France. Justine a vécu deux ans à Londres, avant de revenir s’installer à Lyon comme agent immobilier. Elle explique comment s’est fait la transition : “J’ai tout de suite expliqué lors de l’entretien d’embauche que même si j’avais exercé en France avant de partir à Londres, je n’étais plus très à l’aise avec le fonctionnement du logiciel principal et certaines subtilités des contrats français. Je n’ai pas menti, je n’ai pas enjolivé et du coup très simplement, mon manager m’a proposé une journée de formation pour me remettre en selle. Cela m’a permis de redémarrer sans stress et de poser toutes les questions nécessaires, c’était très appréciable et je suis reconnaissante que mon honnêteté ait été bien reçue.”

**

Partir s’installer à l’étranger est déjà une manière de montrer de l’ouverture d’esprit. Quelque soit l’expérience que vous ayez vécue, vous avez tout intérêt à la valoriser pour mettre en avant la singularité de votre parcours. Plus-value en terme de compétences et d’évolution personnelle, valoriser son expatriation est un réel atout lors d’un entretien d’embauche si on parvient à en partager les aspects les plus constructifs.

Prenez votre carrière en main !

Vous n’êtes pas seule face aux problématiques spécifiques que vous rencontrez.
5A Conseil accompagne les femmes dans leur carrière. Conventionné et accrédité par la plupart des organismes, nos prestations sont financées à 100% dans la très grande majorité des cas. Nous proposons des Bilans de Compétences, des Formations, de la VAE, du Coaching...
N'hésitez pas à nous contacter pour convenir d'un rendez-vous !