Coronavirus et aides gouvernementales : synthèse 4

Thèmes :
revue de presse sur Coronavirus et aides gouvernementales

Dans ce contexte instable, il est parfois difficile de s’y retrouver. La pandémie qui sévit en ce moment a fortement chamboulé nos habitudes et nous sommes nombreux à nous inquiéter pour notre avenir, professionnel et personnel. Le droit du travail est lui aussi temporairement modifié. Comme tous les lundis, avec la revue de presse « Coronavirus et aides gouvernementales », on vous aide à y voir plus clair sur les dernières mesures prises par le gouvernement pour répondre à la crise. Cette semaine, le projet de loi de finances rectificatif prévoit de renforcer les aides existantes. Tour d’horizon.

Prêt garanti par l’État

Le nouveau projet de loi rend plus souples les prêts garantis par l’État. Ils pourront désormais être attribués aux entreprises qui sont en redressement judiciaire et en plan de sauvegarde depuis le début 2020. 

Fonds de solidarité pour les TPE

Le fonds de solidarité pour venir en aide aux petites entreprises a encore été augmenté pour atteindre 7 milliards d’euros aujourd’hui.
900 000 entreprises y ont recours à ce jour et les critères d’éligibilité vont également être assouplis pour certains entrepreneurs. 

Jusqu’à présent, c’est la comparaison entre le mois de cette année et le même mois de l’année dernière qui était prise en compte pour savoir si l’on était éligible. Désormais, c’est la moyenne des 12 derniers mois qui est étudiée, afin d’aider davantage d’établissements et de travailleurs indépendants de façon plus juste.

1500€ pour les indépendants

La première annonce faite pour aider les indépendants était dépendante de la perte de 70 % de son chiffre d’affaires. On est désormais éligible dès lors qu’il y a une perte de 50 % du chiffre d’affaires, ce qui permet là encore d’élargir le nombre de personnes aidées.

Aide régionale

Pour les entreprises qui sont actuellement au bord de la faillite, des plateformes ont été ouvertes ce mercredi pour solliciter une aide régionale, pouvant aller de 2000 à 5000€. Rendez-vous sur la plateforme correspondant à votre région d‘activité, sur laquelle vous devrez expliquer en quoi votre entreprise risque la faillite. La stratégie du gouvernement est de sauver coûte que coûte les entreprises, plutôt que de les laisser sombrer pour ensuite avoir à tout recommencer dans les mois et années à venir. 

Plan pour les secteurs les plus affectés

Dans son discours du lundi 13 avril, le président Emmanuel Macron a évoqué un plan spécifique pour les secteurs particulièrement touchés comme l’hôtellerie, la restauration, l’événementiel et la culture. Le chômage partiel pourrait notamment être prolongé dans les secteurs qui ne pourront pas immédiatement redémarrer leur activité au 11 mai. Pour l’instant, ces mesures ne font pas parties du budget modifié actuel, elles apparaîtront dans le budget modifié suivant. Patience donc !

Aide pour la presse et l’audiovisuel

Le ministre de la culture Franck Riester a indiqué travailler sur des mesures pour venir en aide aux médias, comme un chômage partiel pour les pigistes, une restructuration de l’imprimerie, ou encore un crédit d’impôt pour l’audiovisuel. Ce plan presse global ainsi que le projet de loi pour l’audiovisuel seront examinés et dévoilés dans les prochaines semaines. 

Aide pour les foyers défavorisés

Les familles qui bénéficient du RSA ou de l’Allocation de Solidarité Spécifique toucheront 150€, plus 100€ par enfant. Les personnes qui touchent habituellement une APL pourront aussi recevoir 100€ pour chaque enfant à charge. Ces aides seront versées le 15 mai. 

Primes pour les soignants

En mai, les soignants qui officient dans les régions les plus touchées par le virus, se verront octroyer une prime de 1500€ net. Pour tous les autres, la prime sera de 500€. Pour rappel, les heures supplémentaires du personnel médical seront aussi majorées de 50 %. Une prime spéciale devrait être définie spécifiquement pour le personnel soignant des Ephad. 

 

« Coronavirus et aides gouvernementales » synthèse n°4  : pointage général en date du 17 avril 2020
Lire également notre synthèse n°3

Prenez votre carrière en main !

Vous n’êtes pas seule face aux problématiques spécifiques que vous rencontrez.
5A Conseil accompagne les femmes dans leur carrière. Conventionné et accrédité par la plupart des organismes, nos prestations sont financées à 100% dans la très grande majorité des cas. Nous proposons des Bilans de Compétences, des Formations, de la VAE, du Coaching...
N'hésitez pas à nous contacter pour convenir d'un rendez-vous !