Quitter un CDI pour un statut freelance en étant mère, c’est possible !

Thèmes :
Quitter un CDI pour un statut freelance en étant mère, c'est possible !

La stabilité d’un contrat à durée indéterminée, les avantages liés aux CDI et l’aspect rassurant de ce statut a longtemps été très valorisé par notre société. Au point d’en devenir le but ultime de l’accomplissement professionnel. Un CDI, c’est rassurant c’est vrai. Pour la famille, pour les banques, pour les bailleurs. Mais en 2019, est-ce toujours le cas ? Un CDI est-il vraiment plus stable qu’un autre contrat ou qu’un statut freelance ? Le saut vers l’inconnu quand on est mère peut être très effrayant.

Qu’est ce qu’un statut freelance ?

Un travailleur freelance est tout simplement un travailleur indépendant. Non salarié, ce statut dit aussi d’entrepreneur, vous place comme votre propre patron mais aussi votre propre employé. Vous travaillez pour votre propre compte tout en vous adaptant aux besoins de vos clients. Très répandu dans les domaines du consulting, des services, du web et de l’informatique, il permet un travail depuis votre domicile ou directement chez le client.

Comment savoir si je suis prête ?

Votre travail ne vous plait plus et vous partez travailler à reculons ? L’idée de changer de vie et de pouvoir mieux adapter vos horaires à votre famille vous plait ? Le statut de freelance est peut-être fait pour vous ! En effet quand on est mère, il est souvent difficile de jongler entre le travail, les enfants, les activités extrascolaires, la maison et du temps pour soi. Le statut de freelance, même s’il n’a rien d’un eldorado non plus, peut vous permettre de mieux moduler votre temps de travail et de l’adapter à votre quotidien. A condition de travailler depuis chez soi. En effet, certains clients pourront être amenés à proposer des contrats freelance en entreprise pour des durées plus ou moins longues.

C’est décidé, je deviens mon propre patron. Mais que faire comme reconversion ?

Posez vous les bonnes questions :

Est-ce que mon travail me plait encore et est-ce le salariat qui ne me convient plus ?

Et si c’était tout simplement les deux ?

En fonction de votre domaine professionnel, vous aurez la possibilité de continuer votre carrière en freelance. Par exemple, les développeurs web, graphistes, community manager etc.. auront beaucoup plus de facilités à trouver des clients en tant que freelance, dans ce domaine en plein essor. Si votre métier ne vous plait plus ou qu’il permet peu d’activités hors salariat, il alors temps de faire un bilan de compétences pour vous aider à vous ré orienter et vous former à un nouveau métier. Profitez de cette seconde chance pour vous tourner vers un domaine qui vous anime et vous passionne.

Comment quitter un CDI pour être freelance ?

Ca y est, vous êtes décidée à faire le grand saut. Mais quelles démarches entreprendre pour quitter toutes ces années de salariat ? Si vous décidez d’exercer le même métier, vous allez devoir quitter votre emploi actuel avant de créer votre propre entreprise. En effet, les clauses de non concurrence et de loyauté vous oblige à mettre un terme immédiat à votre CDI.

Si vous êtes en contrat à durée déterminée (CDD), vous devez attendre qu’il se termine.

Si vous êtes en contrat à durée indéterminée (CDI), vous pouvez demander une rupture conventionnelle à votre employeur ou démissionner. Dans ce cas, un employé démissionnaire n’a pas droit de percevoir les allocations chômages. 

Si vous êtes encore frileuse ou que vous avez peu de visibilité quant à la croissance de votre entreprise, vous pouvez demander un congé de création d’entreprise. Votre contrat sera alors suspendu le temps du congé et vous ne percevrez aucun salaire. Si toutefois l’expérience de l’entrepreneuriat s’avère être un échec, vous pourrez retrouver votre poste et votre CDI.

Les inconvénients du statut de freelance.

On ne va pas vous mentir, le statut de freelance souvent vécu comme une renaissance après des années de salariat, n’est pas non plus rose tous les jours. Vous allez devoir beaucoup travailler pour vous faire une place, pour créer des contacts (et des contrats), les horaires sont fluctuants et débordent très facilement sur le temps personnel. Même s’ils sont modulables, vous vous retrouverez certainement quelques soirs ou w.ends à travailler. Mais quand on est son propre patron, les heures supplémentaires ont une autre saveur, vous verrez.

Prenez votre carrière en main !

Vous n’êtes pas seule face aux problématiques spécifiques que vous rencontrez.
5A Conseil accompagne les femmes dans leur carrière. Conventionné et accrédité par la plupart des organismes, nos prestations sont financées à 100% dans la très grande majorité des cas. Nous proposons des Bilans de Compétences, des Formations, de la VAE, du Coaching...
N'hésitez pas à nous contacter pour convenir d'un rendez-vous !