Entretien d’embauche : comment répondre à la question « Où vous voyez-vous dans 5 ans ? »

Thèmes :
Entretien d’embauche comment répondre à la question « Où vous voyez-vous dans 5 ans »

L’entretien d’embauche est une des étapes les plus décisives du processus de recrutement. Les entreprises redoublent souvent d’inventivité pour s’assurer de trouver le bon candidat : tests, mises en situation, jeux…car se tromper coûte cher en temps et en énergie. Pourtant, vous n’échapperez pas non plus aux questions les plus classiques et donc les plus pièges comme  » Où vous voyez-vous dans cinq ans ?  » par exemple. Voyons comment y répondre de façon naturelle et convaincante.

Que signifie réellement cette question ?

Le marché du travail est plus que jamais changeant et demander à quelqu’un de se projeter à cinq ans est quasiment impossible. Il est fini le temps où l’on passait l’ensemble de sa carrière en étant salarié dans la même entreprise. En cinq ans, des industries, des entreprises, des postes peuvent disparaître ou au contraire se transformer radicalement. Il est important de comprendre donc qu’en vous posant cette question le recruteur ne s’attend pas à une réponse extrêmement spécifique. Le candidat doit être capable de façon succincte d’expliquer ce qui l’enthousiasme le plus sur une perspective de plusieurs années, ce qui représente un horizon à moyen-terme. La question « Où vous voyez-vous dans 5 ans ? » est un incontournable parce qu’elle permet de donner une dimension plus profonde à votre candidature : comment vous projetez-vous, quelles sont vos ambitions et quels sont les moyens mis en œuvre pour atteindre vos objectifs ?

Que cherche à savoir le recruteur ?

Vos ambitions correspondent-elles à celles de l’entreprise ?

Le recruteur tente de percevoir à travers cette question si vous êtes suffisamment motivé et prêt à vous engager dans l’entreprise pour un certain temps. Est-ce que le poste correspond bien à votre stratégie professionnelle de moyen-terme ou est-ce que c’est un caprice que vous regretterez par la suite et qui vous fera quitter l’entreprise quelques mois plus tard ? L’entretien est l’occasion de dépasser les éléments qui sont déjà évoqués sur votre CV ou dans votre lettre de motivation.

 

Êtes-vous réaliste ?

Cette question « Où vous voyez-vous dans 5 ans ? » est un moyen pour votre interlocuteur de voir si vos objectifs professionnels sont en adéquation avec l’entreprise d’une part et surtout s’ils sont réalistes d’autre part. Votre réponse permet au recruteur de saisir si vous êtes capable de vous évaluer de façon juste, si vous vous surestimez ou sous-estimez. Il veut s’assurer que vous êtes le bon candidat pour une période relativement longue compte tenu de l’investissement que cela représente d’embaucher et de former une nouvelle personne pour un poste.

Comment y répondre ?

À ne pas faire

L’erreur à ne pas faire est de se montrer irréaliste en imaginant un avancement ou une promotion bien trop importante pour une période de cinq ans. Ne tentez pas non plus de répondre à cette question par une pirouette du type : « Dans cinq ans, je me vois à votre place », puisque vous passerez pour quelqu’un qui évite de répondre réellement. Aussi, ne répondez pas en employant du conditionnel, pas de « Si le commercial me plaît, je pourrais envisager d’évoluer vers un poste de management ». Soyez direct, ne vous montrez pas frileux ou ne sous-entendez pas que vous pourriez échouer. Enfin, n’évoquez pas un projet qui soit trop anecdotique comme « Dans cinq ans, je souhaite avoir améliorer ma maîtrise du Pack Office »…

À faire

Votre réponse à cette question vous permet d’exprimer votre enthousiasme à propos du poste. Le candidat doit montrer qu’il a passé les cinq précédentes années avec en tête le poste pour lequel il est en train de postuler et qu’il souhaite passer les cinq prochaines à apprendre cette nouvelle fonction. La meilleure façon de répondre à cette question finalement est donc d’évoquer quelque chose comme une spécialisation technique, une évolution par rapport à votre job de base (ingénieur qui devient commercial par exemple), la gestion d’un nouveau produit ou site, une évolution à l’international…

**

La question “Où vous voyez-vous dans 5 ans ?” est à la fois un incontournable de l’entretien d’embauche, que l’on peut donc anticiper, mais qui peut aussi devenir un piège. Il faut donc l’appréhender avec confiance et humilité, en comprenant ce qui se cache réellement derrière cette interrogation. Le recruteur sera sensible à quelqu’un qui a l’air motivé et enthousiaste avant tout. C’est un bon moyen pour vous de montrer l’étendue de votre personnalité. Quoiqu’il arrive, vous serez jugé sur l’ensemble de l’entretien et non pas sur cette simple question, alors relativisez !

Prenez votre carrière en main !

Vous n’êtes pas seule face aux problématiques spécifiques que vous rencontrez.
5A Conseil accompagne les femmes dans leur carrière. Conventionné et accrédité par la plupart des organismes, nos prestations sont financées à 100% dans la très grande majorité des cas. Nous proposons des Bilans de Compétences, des Formations, de la VAE, du Coaching...
N'hésitez pas à nous contacter pour convenir d'un rendez-vous !