Et si c’était le meilleur moment pour oser ?

Thèmes :
il faut oser pour s'accomplir

Les temps semblent moroses en ce moment, pourtant, il est possible d’y voir du positif. En effet, pour oser se dépasser, se réaliser, poursuivre ses rêves et ses objectifs, on a souvent besoin d’un élément déclencheur. Cette période d’angoisse, de confinement, et d’incertitude peut tout à fait avoir cet effet là si on en décide ainsi. Et si c’était dans les circonstances les plus inédites, que l’on se révélait vraiment, le plus sincèrement, à soi et aux autres ? Et si c’était le meilleur moment pour oser ?

Prendre le temps

Tout d’abord, cette période de confinement n’a pas que du mauvais. Elle nous force à reprendre la main sur notre gestion du temps. Si les émotions sont partagées dans un contexte incertain, c’est aussi un moment de calme et de ralentissement forcé pour tous. Nous sommes contraints à des degrés différents de faire du télétravail, et pour le reste tout est permis tant que l’on reste chez soi. Il est évident que ces semaines sont propices à l’introspection. Nos esprits se baladent entre angoisse et optimisme, on a finalement le temps pour prendre du recul. Mais aussi pour se former, pour entreprendre, pour penser différemment, pour sortir de sa zone de confort, et pour redéfinir l’essentiel. Peut-être maudissez-vous l’ennui dont vous souffrez en confinement, mais vous regretterez certainement ce temps précieux lorsque tout sera redevenu normal. Hamza est étudiant et il en est convaincu : “Je suis enthousiaste à l’idée d’avoir du temps, ça me donne des ailes et l’envie d’accomplir plein de choses. Je compte vraiment m’organiser pour oser faire des choses que je ne fais pas d’habitude parce que je me limite.”

Relativiser & redonner du sens

Dans une ambiance de fin du monde et la peur de la maladie voire de la mort en prime, on est obligés de relativiser. Les petits soucis et tracas dont on se plaint habituellement sont mis entre parenthèse, comme suspendus dans le temps par le confinement. Pour ne pas sombrer, abattu par des idées noires, il est naturel d’essayer de redonner du sens, de se recentrer sur ce qui compte. Vous vous sentiez épuisé par votre job dernièrement au point d’envisager de démissionner ? Aujourd’hui, vos collègues vous manquent, l’adrénaline au moment de boucler un gros projet, le sentiment d’appartenance à un groupe et celui d’accomplir une mission d’utilité sociale aussi. Financièrement parlant, les temps sont durs pour beaucoup. Mais encore une fois, étant tous dans le même bateau, on peut encore essayer de relativiser puisqu’en ce moment, ce qui compte c’est d’être en bonne santé et de prendre soin de ses proches.

À circonstances exceptionnelles, réactions extraordinaires

Le contexte actuel exacerbe la solidarité, on se serre les coudes, on se soutient. Tout le monde cherche la façon dont il pourrait apporter sa pierre à l’édifice. C’est le moment parfait pour sortir de sa zone de confort, parce qu’il y a un véritable besoin. Adèle est community manager dans une entreprise de prêt-à-porter, elle raconte : “De nature timide, j’ai beaucoup de mal à partager mes idées les plus audacieuses, ce qui m’a toujours frustrée. Depuis plusieurs jours, je relativise étant donnée la situation et comme je travaille à distance, j’ai décidé d’oser. J’ai proposé une nouvelle ligne éditoriale à mon boss, interactive et hyper originale, sur laquelle je bossais secrètement depuis plusieurs mois. Il a adoré et pour moi, c’est une vraie leçon. À l’avenir, plus question de tergiverser avant d’oser.”

Sur les réseaux, confinement oblige, l’heure est aussi aux challenges en tout genre pour informer, divertir, encourager à la création, pour oser. Maïa a également décidé de se lancer, comme jamais auparavant : “Je travaille comme conseillère en communication digitale dans une société d’assurance, mais ma passion c’est la musique. Pour des raisons financières, je n’ai jamais pris l’année sabbatique dont je rêvais pour sortir un vrai projet. Le confinement m’a fait prendre conscience que la plupart de mes dépenses sont en fait superflues et j’ai envie à l’avenir de vivre plus frugalement, notamment pour accorder plus de place à la production musicale. Moi qui n’ai jamais osé m’exposer sur les réseaux sociaux, j’envisage de me challenger pendant le confinement en publiant par exemple une composition par semaine. Je me dis que c’est maintenant ou jamais, plus le temps pour les regrets !”

**

Que ce soit un apprentissage, une reconversion, un challenge, ou la première étape pour accomplir son rêve, le contexte actuel pourrait bien être le moment propice pour agir, se lancer : le meilleur moment pour oser ! Et vous, quelles sont les projets auxquels vous aimeriez vous atteler sans plus tarder ?

Prenez votre carrière en main !

Vous n’êtes pas seule face aux problématiques spécifiques que vous rencontrez.
5A Conseil accompagne les femmes dans leur carrière. Conventionné et accrédité par la plupart des organismes, nos prestations sont financées à 100% dans la très grande majorité des cas. Nous proposons des Bilans de Compétences, des Formations, de la VAE, du Coaching...
N'hésitez pas à nous contacter pour convenir d'un rendez-vous !