Et si s’expatrier était l’occasion de changer de carrière ?

Thèmes :
Et si s'expatrier était l’occasion de changer de carrière

S’expatrier, c’est oser sortir de sa zone de confort, oser le changement et oser repartir à zéro dans une équation à plusieurs inconnues : langue, culture, emploi, réseau. Une fois qu’on saute le pas, on ouvre le champ des possibles, quelque soit son statut à l’étranger. Pour beaucoup, la parenthèse de l’expatriation est l’occasion de se remettre en question, et pourquoi pas, d’inventer une nouvelle carrière. En effet, l’occasion est belle pour faire de nouvelles rencontres, échanger des idées et explorer de nouveaux projets.

Faire le point, même à distance

Les scénarios de l’expatriation sont nombreux et variés. Selon votre situation, l’expérience et les attentes ne seront pas la même. Est-ce que vous suivez votre conjoint, est-ce que vous voyagez de votre plein gré, est-ce que vous vous engagez pour une longue ou courte période, avec un projet professionnel ou l’envie de tout reprendre à zéro ? Quoiqu’il arrive, s’installer à l’étranger est souvent synonyme de nouveau départ, vers tous les possibles. Si vous êtes un peu perdu au début, pas de panique ! En effet, il existe de nombreuses possibilités pour vous aider à faire le point à distance sur vos compétences et vos envies, comme le bilan de compétences 100 % en ligne de 5A Conseil ou encore des formations à distance.

Il est très probable qu’en vous expatriant, vous changiez d’entreprise ou que vous soyez à la recherche d’un emploi. Vous devrez vous adapter au marché du travail local, ce qui peut à la fois être contraignant et ouvrir des perspectives auxquelles vous n’auriez pas forcément pensé, comme le montrent les témoignages suivants.

Prendre le temps pour du bénévolat

Hors des sentiers battus, s’expatrier est souvent l’occasion de se retrouver et de redéfinir ses valeurs, aussi bien personnelles que professionnelles. Pour un temps court ou long, s’investir dans l’activité d’une association locale permet de découvrir la réalité de la vie sur place et de donner du sens à son séjour. Diane a suivi son mari expatrié aux États-Unis et elle a tiré profit de son expérience là-bas à son retour en France : “L’entreprise de gestion de patrimoine dans laquelle je travaillais en France m’avait donné un congé sans solde d’un an pour suivre mon mari. J’avais donc la certitude de retrouver un emploi à mon retour. Aux États-Unis, je voulais profiter, prendre du recul, ce qui m’a amenée à effectuer des missions de bénévolat dans une association pour l’accès à la culture des plus démunis.” Diane a beaucoup appris de cette expérience, au point qu’elle a démissionné de son poste de gestionnaire de patrimoine en rentrant et qu’elle est en train de monter sa propre start-up associative dans le domaine de la culture.

Délocaliser son activité

S’offrir un nouveau départ à l’étranger, c’est se donner l’opportunité de noircir la feuille blanche à sa guise. Même si ce n’est pas la recette magique, s’expatrier a par exemple permis à Floriane de sauver son entreprise. Elle raconte : “En 2012, j’ai ouvert un centre nautique sur la côte basque. Avec ma petite équipe, nous y donnions des cours de surf, kite-surf, stand-up paddle etc. Mon emplacement faisant des jaloux, je n’en pouvais plus de gérer les incivilités voire les menaces à l’encontre du club. Ça a été un crève-coeur mais après 5 ans à batailler, j’ai arrêté et je suis parti un mois me ressourcer au Sri-Lanka. Après de longs mois de réflexion à mon retour, j’ai décidé de repartir et de rouvrir un centre là-bas. Je ne m’en serais jamais cru capable et je pense que psychologiquement c’est salvateur pour moi de voir que l’expérience accumulée en France n’est pas complètement perdue au final.”

Vivre de sa passion

S’expatrier peut aussi être l’occasion de vivre pleinement de sa passion. Puisque tout est à faire, alors autant se lancer dans quelque chose qui vous anime, et auquel vous n’osiez peut-être pas rêver jusqu’ici. Vivre à l’étranger, c’est accepter une perte de repères et relever le défi d’en créer de nouveaux. C’est ce que raconte l’histoire de Leila, anciennement avocate d’affaires en France : “Presque sur un coup de tête, j’ai pris une année sabbatique pour rejoindre une amie expatriée en Australie et qui me faisait rêver. Cela fait maintenant sept ans que je vis à Brisbane ; j’y ai rencontré mon mari entre temps et nous faisons les marchés avec un food truck de plats marocains. La cuisine a toujours été ma passion et de cette façon, j’ai l’impression de faire vivre mes racines marocaines. Le changement a été radical mais c’est vraiment l’élan donné par mon installation dans ce nouveau pays qui m’a donné des ailes.”

**

Partir à l’étranger permet à la fois de s’éloigner de ses doutes mais aussi de les affronter, de faire le point, de se donner un nouveau souffle. En s’expatriant, on peut dire que tout est possible à celui qui se donne les moyens. Quitte à ce que cela débouche sur une renaissance professionnelle !

Prenez votre carrière en main !

Vous n’êtes pas seule face aux problématiques spécifiques que vous rencontrez.
5A Conseil accompagne les femmes dans leur carrière. Conventionné et accrédité par la plupart des organismes, nos prestations sont financées à 100% dans la très grande majorité des cas. Nous proposons des Bilans de Compétences, des Formations, de la VAE, du Coaching...
N'hésitez pas à nous contacter pour convenir d'un rendez-vous !