Faire de l’ennui un allié

Thèmes :
femme s'ennuie : Faire de l’ennui un allié

Depuis quelques jours, nous sommes en confinement, avec des sorties plus que restreintes. On ne va pas se mentir, il va y avoir quelques moments d’ennui dans les semaines à venir. Or, dans un monde fait d’applications, de jeux mobiles, de notifications en tout genre, nous avons pour la plupart perdu l’habitude de nous ennuyer. Au point même de craindre plus que tout d’en faire l’expérience. Comment alors faire de l’ennui un allié plus que l’ennemi à éradiquer ? Le contexte s’y prête, alors redonnons ses lettres de noblesse à l’ennui.

L’ennui comme signal

L’ennui est indispensable pour apprécier la frénésie de nos existences. Comme pour beaucoup d’émotions, tout est question d’équilibre : il faut avoir connu le malheur pour apprécier les plaisirs de la vie, comme il faut expérimenter l’ennui pour se préparer à l’action. D’abord, l’ennui a une première vertu de nous signaler lorsqu’une situation est insatisfaisante parce qu’en décalage avec les besoins de nouveauté que nous avons. On se sent las, fatigué, d’une situation ou d’une action qui nous est répétitive, monotone. Que l’on soit au milieu d’une réunion de travail inintéressante ou au 32ème jour de confinement, l’ennui amène l’esprit à déplacer son attention et à ralentir le temps. Il est le signal que nous devons chercher une situation plus confortable. S’ennuyer est l’occasion de s’observer, de faire le point : est-ce que je m’ennuie parce que cette profession ou cette activité ne me correspond plus ? Est-ce que je m’ennuie parce que j’ai le sentiment que je serais mieux à faire autre chose ? Est-ce que je m’ennuie parce que je n’arrive pas à avancer vers mes objectifs ? L’ennui est en fait un moment nécessaire qui résonne souvent comme un appel à l’action.

Changer de regard sur l’ennui

Longtemps condamné, l’ennui a su redorer son blason au cours des dernières décennies. Il serait même la marque d’une capacité à s’écouter et à reprendre le contrôle sur les choses. Après tout s’ennuyer, accepter de ne pas être productif ne devrait pas être socialement moins acceptable que de chercher à tout prix à combler les vides par des activités futiles. Au Pays-Bas, ne rien faire a même été érigé en art par ce qui est appelé le niksen. On ne fait rien pendant un certain temps et on assume complètement. Il est dit que c’est bon pour la santé alors pourquoi se priver ou culpabiliser ! On a souvent un regard négatif sur l’ennui parce que l’injonction sociale prédominante est d’être proactif, tout le temps. Pourtant, il suffit de changer de regard sur l’ennui, pour en faire un allié non négligeable au quotidien. Confinement ou pas confinement.

Tirer quelque chose de constructif

Ne rien faire, s’ennuyer, c’est donner à son esprit le temps de digérer les informations liées à l’effervescence qui a précédé. S’ennuyer, c’est presque consacrer un temps de repos à son cerveau pour lui permettre de vagabonder, de faire des connexions, des liens nouveaux entre des idées, de trouver des solutions à des problèmes que l’on pensait inextricables. En bref, l’ennui stimule la créativité, et s’ennuyer, c’est un peu comme reculer pour mieux sauter. À nous d’y voir et d’en tirer le positif. On peut même inscrire dans son planning des temps pour l’ennui, comme un repos cérébral pour se donner l’élan nécessaire au passage à l’action.

**

Entre introspection, repos, et signal d’alerte pour implémenter du changement, l’ennui est un sentiment intéressant. Si on parvient à l’écouter, à le comprendre et à en tirer de la matière profitable pour la suite, il n’y a aucune raison de le fuir à tout prix. Ennuyons-nous, c’est pour la bonne cause et c’est d’actualité !

Quelques lectures sur le sujet :

La Science de l’ennui de Sandi Mann

Bâillements : aventures au pays de l’ennui de Mary Mann

S’ennuyer, quel bonheur ! de Patrick Lemoine

Lire aussi sur 5A Conseil : « Ennui au travail : comment s’en débarrasser « 

Prenez votre carrière en main !

Vous n’êtes pas seule face aux problématiques spécifiques que vous rencontrez.
5A Conseil accompagne les femmes dans leur carrière. Conventionné et accrédité par la plupart des organismes, nos prestations sont financées à 100% dans la très grande majorité des cas. Nous proposons des Bilans de Compétences, des Formations, de la VAE, du Coaching...
N'hésitez pas à nous contacter pour convenir d'un rendez-vous !