[Femme Inspirante #10] Deborah DELORME a monté sa propre entreprise avec son mari

Thèmes :
Deborah a créer son entreprise avec son mari afin d'être heureuse professionnellement

Deborah, 36 ans est DAF (Directrice administrative et financière) d’une entreprise de travail temporaire. Elle travaille en binôme avec son mari. Celui-ci est le gérant de la dite société. Deborah a 12 ans d’expérience dans le domaine du recrutement et du travail temporaire.

Quel est votre métier ?

Je suis Directrice Administrative et Financière.

Quel a été votre parcours pour en arriver là ?

J’ai fais une formation juridique avec un niveau de Maîtrise en droit privé. J’ai été pendant 1 an et demi conseillère à l’emploi ANPE (ex Pole Emploi pour les jeunes :) ). Pendant 4 ans, j’ai été consultante recrutement dans une agence de travail temporaire. J’ai également été cheffe d’agence de travail temporaire pendant 6 mois. J’ai eu mon premier enfant et il n’y avait pas de place en crèche. La nounou a démissionné et j’ai dû renoncer à travailler. Par la suite, j’ai monté un cabinet de recrutement avec mon mari.  Je ne souhaitais plus faire de commercial, donc plus le métier de « production ». J’ai choisi de gérer la partie administrative au départ. Je m’occupais des ressources humaines des salariés permanents, de la facturation clients et de la gestion du site internet. J’étais l’interlocutrice expert comptable.  L’entreprise a bien grandi et nous sommes aujourd’hui une entreprise de travail temporaire. Je gère en plus la partie dédiée à l’intérim, c’est-à-dire, les contrats, les paies, les facturations.

Sur quels types de projets/sujets êtes-vous amenée à travailler ?

Je suis amenée à travailler sur la gestion administrative de l’entreprise (paie, facturation) mais également sur la gestion financière (suivi des règlements, prévision budgets…). Aujourd’hui, je m’occupe également du développement de l’image de l’entreprise sur les réseaux sociaux et sur le site.

Qu’est-ce qui vous plait le plus dans ce métier ?

J’aime beaucoup le fait de travailler en couple. Cela peut paraître bizarre mais il y a moins de frustration. Le soir c’est souvent le temps des enfants, nous pouvons davantage discuter la journée. On se voit tout la journée, donc on relativise, on gère le temps différemment. J’ai rencontré mon mari dans le cadre du travail donc je ne me vois pas travailler avec quelqu’un d’autre. Professionnellement, je l’admire beaucoup.

J’aime aussi le fait de travailler dans une entreprise dont l’activité est de trouver du travail aux personnes. J’ai la satisfaction d’être utile à la société, même à cette petite échelle. Une grande satisfaction pour la névrosée maniaque que je suis, c’est de voir qu’à la fin du mois, toutes les paies et les factures soient justes et que ma DSN est conforme pour l’URSSAF.

Enfin, j’apprends tous les jours sur tous les sujets.  J’ai appris des subtilités sur mon logiciel de paie, je dois me tenir au fait des nouveautés en droit du travail. En bref, j’ai développé mes compétences.

Avez-vous rencontré des difficultés ?

Avoir des enfants est une joie indescriptible mais beaucoup trop incompatible avec une vie professionnelle CHOISIE. On est en 2019 et encore aujourd’hui nous devons SUBIR. Pas de place en crèche, nounous hors de prix etc… On ne peut pas toujours faire ce que l’on a choisi quand on le veut. C’est la vraie injustice de notre époque.
Il y a également une difficulté de choisir de travailler à son compte. L’URSSAF/CIPAV et les consorts sont des charges qui peuvent rapidement faire peur et nous faire renoncer.

Qu’est-ce qui vous rend épanouie dans votre métier ?

J’aime ce que je fais. J’ai envie de me lever le matin pour faire ce métier et de partager la même passion du métier avec mon mari. Ce qui me rend particulièrement heureuse, c’est d’avoir des retours satisfaisants des clients.

Quelles sont, selon vous, les qualités requises pour exercer ce métier ?

Il faut de la patience, de l’implication et être sérieux. La créativité est également une qualité importante.

Quels ont été les meilleurs choix de carrière que vous ayez faits jusqu’à maintenant ?

Je pense que le meilleur choix de carrière que j’ai pu faire, a été de quitter mon poste salarié dans le recrutement pour monter ma propre société. Après 8 ans, je n’&gale toujours pas mon salaire malgré mes compétences bien plus larges, mais je suis libre. Je suis libre de gérer mon temps. Avec 2 enfants scolarisés, c’est un luxe nécessaire. Je travaille souvent tard le soir, tôt le matin et même certains week-ends. Cependant, je peux me rendre dispo pour les activités périscolaires du mercredi après-midi. Il n’y a pas de problème d’emploi du temps en cas de grève d’école ou de cantine ou pendant les ponts imposés par l’école. Je suis libre de mes actions. Je n’ai pas besoin d’attendre 6 mois que mon N+1 accepte de se pencher sur mes idées.

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à une femme qui souhaiterait créer son entreprise ?

Je pense qu’il ne faut pas hésiter à se former en perso (les MOOC sont ma nouvelle passion). Il faut être et rester curieuse !

Quels conseils donneriez-vous à une femme qui souhaite être épanouie dans sa vie professionnelle ?

Faire ce qu’elle aime ! ! !

Prenez votre carrière en main !

Vous n’êtes pas seule face aux problématiques spécifiques que vous rencontrez.
5A Conseil accompagne les femmes dans leur carrière. Conventionné et accrédité par la plupart des organismes, nos prestations sont financées à 100% dans la très grande majorité des cas. Nous proposons des Bilans de Compétences, des Formations, de la VAE, du Coaching...
N'hésitez pas à nous contacter pour convenir d'un rendez-vous !