La philosophie Kintsugi ou comment apprendre à aimer ses défauts

Thèmes :
La philosophie Kintsugi ou comment apprendre à aimer ses défauts

Les philosophies japonaises sont nombreuses, souvent positives et synonymes de bien-être. C’est pour cette raison que l’on aime s’en inspirer. Au quotidien, nous sommes souvent les juges les plus sévères de nous-mêmes. Intérieurement, on se parle mal et on manque souvent de bienveillance envers soi. Le Kintsugi est un principe philosophique qui nous pousse à inverser la tendance. Si on apprenait à s’apprécier comme on est, avec nos qualités, et sans oublier nos défauts ?

 

Les origines

Traditionnellement le Kintsugi est un art qui consiste à réparer les objets, notamment en céramique en comblant les failles. Attention, ces failles ne sont pas cachées mais au contraire mises en valeur et magnifier. Le but est de mettre en avant le trait ou le dessin formé par la casse. Les artistes japonais utilisent souvent de la colle dorée pour faire les réparations, et pour symboliquement donner de la valeur à ce que l’on cherche à dissimuler en tant normal. Le résultat est à couper le souffle, et la réparation donne un supplément d’âme à l’objet que l’on croyait d’abord condamné.

Les applications philosophiques

Sur le même principe que les objets en céramique, la philosophie Kintsugi recommande d’accepter et de valoriser ses défauts, ses fissures, plutôt que de les porter comme un fardeau. On dépense une énergie considérable à dissimuler cette part de nous qui nous dérange. À vouloir tout contrôler, on se noie sous la pression, le stress et la peur de n’être jamais à la hauteur. Cet art de vivre japonais préconise de se libérer de cette injonction de la perfection et de regarder ses défauts droit dans les yeux, comme quelque chose de positif. En bref, adopter cet état d’esprit revient à faire l’exercice de déceler la beauté même chez ce qui semble imparfait. De cette façon, on accepte une forme de simplicité, d’humilité qui permet de vivre en harmonie avec qui l’on est vraiment. Évidemment, cela s’applique aussi au regard que l’on porte sur les autres et leurs défauts.

 

Les grands principes à mettre en place au quotidien

Comme toujours, en théorie, cette philosophie est attirante. Voici comment la mettre en pratique au quotidien pour apprendre à s’accepter.

  • Tout d’abord, on prend le temps d’admirer ses imperfections. On oublie les normes imposées arbitrairement par la société et on prend un instant pour se regarder franchement dans le miroir. Un bouton sur le menton ? Aucun problème. Se comparer aux autres ou aux standards véhiculés autour de nous, ne sert à rien. La philosophie Kintsugi est un éloge de la singularité : nous sommes tous uniques alors valorisons justement ce qui nous rend différents des autres.
  • Le Kintsugi préconise également de vivre avec calme. Quelques soient les épreuves que nous ayons à endurer, on s’inspire des japonais qui laissent les tempêtes passer sans paniquer. Il faut réussir à se dire qu’après la pluie, le beau temps revient toujours et ne pas garder de rancoeurs. Nous devons aussi savoir faire la part des choses, car la plupart du temps nous nous sentons impliqués dans des situations qui ne nous concernent pas vraiment personnellement. Rien ne sert donc de se vexer pour si peu.
  • Au-delà d’un travail sur soi, il est indispensable d’apprendre à regarder son environnement différemment. Il ne tient qu’à nous de souligner les défauts des autres ou au contraire, de mettre en valeur ce pourquoi on les aime. La peinture de votre salon est un peu défraîchie et vous vous maudissez de ne pas trouver le temps pour y remédier ? Prenez quelques secondes pour regarder votre pièce d’un autre oeil, cela ne lui donne t-il pas un certain charme ? Le Kintsugi est une façon de lutter contre la volonté permanente de vouloir mieux ou plus.
  • Enfin, l’art de vivre Kintsugi constitue un véritable retour à la simplicité. Cela revient donc à apprécier ce que l’on a et à faire le tri. Il est inutile de dépenser de l’énergie ou de l’espace pour les personnes ou les choses négatives de l’existence. Nous devons apprendre à identifier ce pour quoi nous sommes reconnaissant et à l’inverse se débarrasser de ce qui n’est pas essentiel.

**

Finalement, la philosophie Kintsugi est à la croisée de nombreuses problématiques de développement personnel. Elle rassemble des idées que l’on connaît déjà un peu tous mais qui ne sont pas toujours si simples à mettre en pratique au quotidien. Pourtant, nous avons tous à gagner à nous accepter, nous, les autres, notre environnement, pour ce que nous sommes et à mettre un peu de poudre d’or sur les fissures ici et là. 

Pour aller plus loin : 

 

 

Prenez votre carrière en main !

Vous n’êtes pas seule face aux problématiques spécifiques que vous rencontrez.
5A Conseil accompagne les femmes dans leur carrière. Conventionné et accrédité par la plupart des organismes, nos prestations sont financées à 100% dans la très grande majorité des cas. Nous proposons des Bilans de Compétences, des Formations, de la VAE, du Coaching...
N'hésitez pas à nous contacter pour convenir d'un rendez-vous !