Mon poste est menacé, comment anticiper et rebondir ?

Thèmes :
Mon poste est menacé, comment anticiper et rebondir

Avec la crise, vous remarquez que l’entreprise dans laquelle vous travaillez connait un déclin d’activité voire un arrêt brutal. Plutôt que de subir, soyez actrice des mois à venir en explorant dès aujourd’hui de nouvelles pistes pour mieux rebondir.

Quand une entreprise traverse une période difficile, nombreux salariés s’inquiètent à juste titre de la pérennité de la structure et de sa propre place dans l’organisation. Quel que soit l’avenir qui se dessine – plan social, licenciement individuel, chômage partiel… – prenez le temps de vous poser sans paniquer. Faites le point sur votre situation personnelle au sein de l’entreprise, sur vos attentes professionnelles, sur vos possibilités de mobilité externe à court, moyen ou long terme. Cela vous permettra d’envisager de lancer une démarche de bilan de compétences, de formation, de création d’entreprise en fonction de vos aspirations.

Vous êtes en poste dans une entreprise à la santé fragile…

Les derniers mois ont durablement marqué à la baisse l’activité de l’entreprise où vous travaillez. Si aujourd’hui, votre poste ne semble pas menacé à court terme, vous vous interrogez sur le devenir de la société, et de votre place au sein de l’équipe actuelle.

Dans le cadre du plan de développement des compétences, vous pouvez vous former ! Discutez-en avec votre responsable pour savoir sur quelles compétences ce plan est orienté, et si vous pouvez entrer dans cette dynamique de formation. 

Bon à savoir : le nouveau dispositif « Transitions collectives » permet aux employeurs d’anticiper les mutations économiques de leur secteur et d’accompagner les salariés à se reconvertir. Ce dispositif s’adresse à des salariés dont les emplois sont menacés et qui se positionnent sur une formation vers un métier porteur localement. Dans le cadre du dispositif « Transitions collectives », l’Etat finance tout (pour les entreprises de moins de 300 salariés) ou partie du projet de reconversion (pour les entreprises de plus de 300 salariés).

Consciente que vous ne resterez probablement pas encore longtemps dans cette entreprise, mobilisez votre CPF, compte personnel de formation pour enrichir vos compétences ou vous spécialiser. Cette nouvelle formation dans votre CV montrera votre motivation et votre capacité d’adaptation, à tout âge, une manière de mieux rebondir !

Vous êtes au chômage partiel…

Aujourd’hui, votre poste semble en sursis. Vous avez une activité réduite au sein de l’entreprise, et tournez en rond le reste de la semaine, chez vous. Accordez-vous du temps pour vous et faites le point sur votre carrière. Discutez-en avec vos proches, vos collègues, le RH. Chaque point de vue vous permettra d’avoir une approche singulière de vos atouts, de votre possible mobilité et d’envisager une nouvelle étape dans votre carrière pour mieux rebondir.

Dans le cadre d’un chômage partiel, vous pouvez actuellement bénéficier d’une formation au titre du dispositif FNE-formation (la prise en charge par l’Etat des coûts pédagogiques est alors de 70 % depuis le 1er novembre 2020). Echangez sur ce point avec votre responsable pour entamer rapidement les démarches. La formation doit vous permettre de développer des compétences et renforcer votre employabilité, quel que soit le domaine concerné.

Si vous avez une idée précise d’une formation à suivre ou si vous souhaitez entamer un bilan de compétences, le CPF est le dispositif idéal à utiliser sans tarder. Le Compte personnel de formation assure à chaque salarié un crédit formation en euros, disponible sur la plateforme MonCompteFormation

Vous êtes licenciée…

La nouvelle vient de tomber, et vous venez de perdre votre emploi. 

Dans le cadre d’un licenciement individuel pour motif économique, faites le point rapidement avec un conseiller Pole Emploi ou de l’Apec qui saura vous accompagner dans cette période de transition. Sachez que vous pouvez mettre à profit cette période sans emploi pour vous former avec votre crédit CPF. Et si le coût de la formation est supérieur au montant de votre CPF, Pole Emploi peut réaliser un abondement (versement complémentaire) sur votre compte personnel formation. 

Si vous signez une rupture conventionnelle avec votre employeur, n’hésitez pas à négocier avec lui également un abondement à votre CPF avant votre départ. 

Dès aujourd’hui, prenez votre avenir en main ! Pour faire le point sur votre vie professionnelle, optez pour un bilan de compétences avec nos coachs 5A Conseil. Nous sommes à votre écoute pour vous accompagner dans votre démarche de changement afin de vous aider à mieux rebondir.

 

Prenez votre carrière en main !

Vous n’êtes pas seule face aux problématiques spécifiques que vous rencontrez.
5A Conseil accompagne les femmes dans leur carrière. Conventionné et accrédité par la plupart des organismes, nos prestations sont financées à 100% dans la très grande majorité des cas. Nous proposons des Bilans de Compétences, des Formations, de la VAE, du Coaching...
N'hésitez pas à nous contacter pour convenir d'un rendez-vous !