Prendre sa retraite avant 40 ans ?

Thèmes :
comment prendre sa retraite à 40 ans

Les nombreuses réformes sur le régime de retraite ont de quoi inquiéter les générations les plus jeunes. Est-on réellement condamnés à travailler toujours plus, plus longtemps et pour des pensions moindres ? Certains travailleurs ont décidé de faire fi de ces obligations. Ils se sont organisés dès le début de leur carrière pour partir à la retraite le plus tôt possible. Nouvelle tendance durable ou effet de mode destiné aux âmes rebelles ?

Le concept

Le mouvement de la retraite anticipée a vu le jour au début des années 2000 aux États-Unis. Appelé le “early retirement”, le phénomène concerne les travailleurs qui ont décidé de s’organiser de manière très rigoureuse pour partir à la retraite sans attendre la soixantaine. Attention, nous ne parlons pas ici de personnes ayant hérité d’une grosse somme d’argent, ayant gagné au loto ou étant rentier. Il s’agit bien de travailleurs qui choisissent de s’éloigner du marché de l’emploi pour reprendre le contrôle de leur existence. Ils reprennent les contrôle de de leur temps libre et de leurs finances. 

Matthieu a pris sa retraite à 38 ans : “Mon idée était vraiment d’être indépendant du système du marché de l’emploi et du régime de retraite. Je voulais consacrer ma courte carrière à un secteur d’activité qui me plaisait. Mais je savais aussi très bien que je ne voulais pas faire la même chose jusqu’à 65 ans. Prendre ma retraite si tôt m’a demandé beaucoup d’efforts et de sacrifices. Mais quitter le mode métro-boulot-dodo a été une renaissance pour moi.”

De l’ascétisme…

Pour parvenir à l’indépendance financière, il faut prendre très tôt les bonnes décisions et faire les bons placements financiers. C’est ce que Matthieu raconte : “J’ai commencé très tôt à travailler. À 15 ans alors que j’étais encore au lycée, je travaillais comme assistant pour une chaîne de télévision à côté de chez moi. Tous les week-ends et à toutes les vacances scolaires. Dès que j’ai eu mon bac, j’ai été embauché à plein temps. J’ai commencé à bien gagner ma vie. Au début, cela m’a un peu tourné la tête. Puis très vite, je me suis dit que cela valait le coup d’être malin et de m’organiser pour arrêter tôt.”

En effet, la plupart des jeunes retraités expliquent avoir mis rapidement de côté au moins la moitié de leurs revenus. Cela pour ensuite les placer et se constituer une rente de laquelle ils vivent une fois à la retraite. Le grand principe prôné derrière cela est l’ascétisme. En opposition à la surconsommation, au luxe, et au gaspillage auxquels pousse bien généralement le marché. 

…à la frugalité

Une fois à la retraite, là-encore, il convient de vivre de façon organisée en surveillant chaque dépense. Peter Adeney est canadien et se fait appeler Mr Money Mustache sur le blog où il raconte son parcours de jeune retraité. Après 17 ans comme ingénieur dans la tech, voici ce qu’il écrit. “N’empruntez pas de l’argent pour acheter une voiture. Déplacez-vous en vélo quand cela est possible. Résiliez votre abonnement TV, arrêtez de gaspiller votre argent dans les petites épiceries. Ne choisissez pas le téléphone portable dernier cri, apprenez à vous servir de vos mains et entraînez-vous à l’optimisme. En faisant tout cela, la moitié de vos dépenses mensuelles disparaîtront.”

Pour certains, la retraite ne signifie pas forcément sortie complète du marché de l’emploi. Mais liberté totale de choisir ce que l’on y fait. Ainsi, Eloïse donne quelques heures de cours par semaine dans le domaine où elle était avant experte. “J’était consultante en marketing. Aujourd’hui, je donne des cours sur le sujet en école de commerce. Plus pour le contact humain que par nécessité mais je mets cet argent de côté pour me payer des expériences qui ont du sens. Je ne suis pas matérialiste donc je fais l’impasse sur toutes ces choses-là au quotidien, je recycle, je récupère, je répare et je privilégie les sorties ou les voyages par exemple. “

**

Bien sûr, tous les cas sont différents et il n’est pas donné à tout le monde de pouvoir partir à la retraite avant 40 ans. Malgré tout, ces témoignages nous rappellent aussi que des alternatives au système traditionnel existent si c’est le mode de vie que l’on décide de mener. À l’heure où les principes de décroissance prennent de plus en plus de place dans le débat public, la tendance pourrait bien séduire de plus en plus de personnes. 

Prenez votre carrière en main !

Vous n’êtes pas seule face aux problématiques spécifiques que vous rencontrez.
5A Conseil accompagne les femmes dans leur carrière. Conventionné et accrédité par la plupart des organismes, nos prestations sont financées à 100% dans la très grande majorité des cas. Nous proposons des Bilans de Compétences, des Formations, de la VAE, du Coaching...
N'hésitez pas à nous contacter pour convenir d'un rendez-vous !