Prendre de la distance avec son job : la clé pour une vie personnelle épanouie

Thèmes : , ,
Prendre de la distance avec son job la clé pour une vie personnelle épanouie

Bien que vous ayez repris le travail il y a seulement quelques semaines, après des vacances d’été bien méritées, vous voilà déjà engloutie sous les tâches à accomplir au bureau. À tel point que vous ne pensez plus qu’à cela. Vos enfants et votre mari vous en font régulièrement la remarque : « ton corps est à la maison, mais ton esprit est au bureau ». À l’approche de quelques jours de pause, devant la charge de travail en suspens, vous vous demandez même si vous ne devriez pas annuler ce week-end en famille prévu de longue date…

Dépendance au travail

Certes, il est normal de penser à son job de temps à autre lorsqu’on vient de fermer la porte de son bureau. Mais si c’est en permanence, au détriment de votre vie privée, il y a certainement un souci… Trop de travail, c’est fort possible… Mais c’est peut-être aussi un révélateur d’un manque de confiance en vous, un perfectionnisme trop développé, la peur de perdre votre emploi, des soucis dans votre vie privée, etc… Toutes ces raisons peuvent créer une sorte de dépendance au travail, malgré vous. Et vous conduire à un épuisement professionnel ou burn out.

Epuisement professionnel

L’épuisement professionnel est un mal peu reconnu. Mais il existe bel et bien dans le monde de l’entreprise, notamment chez les femmes, qui veulent toujours bien faire. Trouver la bonne distance avec son bureau est aujourd’hui devenu difficile. Surtout dans un monde où la peur de perdre son job est devenue constante, face au taux de chômage endémique dans le pays. Tout le monde a entendu parler de telle ou telle personne qui s’est fait licenciée… Et qui au bout de 2 ans n’a toujours pas retrouvé de poste équivalent, a dû vendre sa maison, divorcer et prendre un CDD de vendeuse en espérant des lendemains qui chantent, un jour où l’autre…

Mais est-ce une raison pour s’épuiser et dédier sa vie à son employeur ? En agissant ainsi, il y a peu de chances que vous soyez opérationnelle à 100 % dans quelques temps. Votre créativité, vos belles idées, votre esprit d’initiative risquent de vous quitter sans crier gare. Et vous mettre à l’écart de votre équipe sans que vous ne vous en rendiez compte.

Si vous vous mettez ainsi en danger au bureau, il y a aussi un fort risque pour que votre famille en pâtisse. Si vous ne les écoutez pas, ou si vous pianotez sur votre smartphone en permanence dans les réunions de famille ou pendant la compétition de gym de votre fille… Penser à tout moment à ce que vous n’avez pas eu le temps de faire en partant, aux rdv de demain, aux mails en retard, vous empêchent de vivre l’instant présent. Des instants qui n’arrivent souvent qu’une fois et que vous pourriez regretter plus tard, lorsque vos enfants vous en feront le reproche…

Savoir décrocher

Alors que faire, car imposer à votre cerveau de décrocher, a peu de chances de réussir : vous êtes dépendante, comme vous pourriez l’être à la cigarette ou au chocolat. Les injonctions ne servent à rien… Dans un premier temps, il faut prendre conscience que vous ne pouvez pas tout faire, que vous n’êtes pas responsable de tout ce qui n’est pas fait au bureau : vous avez une équipe, ils sont là pour vous décharger, à vous de les briefer régulièrement, de partager les tâches et de leur faire confiance. Parlez-en aussi avec votre hiérarchie, qui pourrait vous allouer un nouveau collègue ou mieux, répartir les missions.

Peut-être ne serez-vous pas entendue, mais il faut au moins essayer, car la direction a tout à gagner d’avoir des salariés en pleine possession de leurs moyens. Si rien ne change malgré vos demandes et propositions, il est peut-être temps de penser à faire un bilan de carrière pour changer de poste ou d’entreprise, votre place n’est plus forcément là, si cela ne vous rend plus heureuse, et que votre vie privée en pâtie…

Un choix difficile à prendre, qui doit être mûrement réfléchi, mais qui parfois s’avère la meilleure solution pour éliminer cette charge mentale qui vous mine depuis trop longtemps, et dont vous peinez à sortir, malgré toute votre bonne volonté. Vous pouvez vous faire accompagner, vous inscrire dans des réseaux féminins et vous rendre dans des soirées networking pour échanger avec celles qui l’ont fait. Ainsi vous vous sentirez rassurée, et pourrez bénéficier d’un « mode d’emploi » pour franchir le cap.

Prendre le temps

Prendre du temps pour vous est aussi très important. À une époque où les femmes doivent assurer au travail et à la maison, la plupart d’entre elles s’oublient vite. Alors qu’il est primordial de faire un peu de sport, marcher, voir ses amies, aller au cinéma, sans penser à rien d’autre que le moment présent. Pas à la liste de courses ou au dossier en retard. Plus vous penserez à vous et moins vous créerez de lien fusionnel avec votre job.

Prenez du temps pour faire le vide en vous et vous ressourcer. Même quelques minutes le matin ou en journée derrière votre bureau, avec une douce musique, une boisson chaude, l’ordinateur en veille. Vous verrez que vous serez rapidement plus opérationnelle dans les heures suivantes. Et que vos collègues verront moins en vous la roue de secours sur laquelle se décharger en permanence !

Prendre de la distance avec votre bureau est aujourd’hui plus que jamais la clé pour une vie personnelle épanouie. Même si vous adorez votre job, ou que vous avez peur de le perdre. Il faut savoir trouver le juste équilibre qui vous permet de vivre sereinement au quotidien, à la fois au bureau et à la maison. Faites-vous accompagner par un coach si besoin.

Prenez votre carrière en main !

Vous n’êtes pas seule face aux problématiques spécifiques que vous rencontrez.
5A Conseil accompagne les femmes dans leur carrière. Conventionné et accrédité par de nombreux organismes, nos prestations sont financées à 100% dans la très grande majorité des cas. Nous proposons des prestations de bilan de compétences, de VAE, de coaching, de formation...
N'hésitez pas à nous contacter pour convenir d'un rendez-vous !