Repérer les premiers signes de burn out et réagir efficacement

Thèmes :
Repérer les premiers signes de burn out et réagir efficacement

Selon une étude menée en 2018 par Malakoff Médéric, 37 % des salariés français sont en situation de fragilité professionnelle. Les raisons sont variées : conditions de travail éprouvantes (physiquement ou psychiquement), déshumanisation du travail, perte de sens ou encore difficultés à trouver un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. De son côté, la même année, l’assurance maladie a déclarée que 600 cas d’accidents du travail suite à des affections psychiques (burn out) avaient été reconnus comme maladie professionnelle. Ils n’étaient que 100 en 2010…

Le burn out : qu’est-ce que c’est exactement ?

Le burn out est un terme anglais désignant l’épuisement professionnel. L’OMS le définit comme « un sentiment de fatigue intense, de perte de contrôle et d’incapacité à aboutir à des résultats concrets au travail ». 

Contrairement aux personnes en burn out, celles qui souffrent de dépression ne sont pas systématiquement dans une situation de stress chronique. De plus, les états dépressifs ne sont pas forcément liés au travail. Il ne faut donc pas confondre ces deux maladies qui ne se traitent pas de la même façon. 

Les symptômes du burn out

Les symptômes peuvent être différents d’une personne à l’autre. C’est notamment la raison pour laquelle le burn out est difficile à détecter. Il est encore trop souvent confondu avec le stress chronique ou la dépression. 

Physiquement, le burn out s’exprime par une fatigue constante, des problèmes d’insomnie et de digestion, mais aussi des douleurs (maux de dos, migraines) et un système immunitaire fragilisé. Les personnes concernées ont donc tendance à attraper le moindre virus qui passe. 

D’un point de vue psychologique, les symptômes correspondent à un changement du comportement qui aura des répercutions sur les relations humaines et la qualité du travail effectué. On verra par exemple s’installer une démotivation générale par rapport au poste occupé : cynisme, frustration, manque de concentration, incapacité à prendre des décisions. 

Socialement, les personnes victimes de burn out vont avoir tendance à s’isoler mais aussi à montrer de l’irritabilité pouvant aller jusqu’à des colères spontanées. D’un point de vue plus intime, elles vont également se sentir incompétentes et avoir un perpétuel sentiment d’échec.

Les causes et conséquences du burn out

Le stress chronique et la charge de travail élevée sont les deux composantes systématiques du burn out. Mais d’autres facteurs peuvent y mener : manque de reconnaissance du travail effectué, manque de soutien des supérieurs hiérarchiques et des collègues, manque de communication au sein de l’entreprise et manque d’autonomie. De plus, on sait que les personnes trop impliquées, perfectionnistes ou ayant une faible estime d’eux-mêmes sont davantage concernées.

Le burn out peut entraîner des troubles de l’alimentation mais aussi de la toxicomanie. Dans les cas les plus graves, des pensées suicidaires font leur apparition. Une fois le burn out déclaré, le patient peut mettre des mois à s’en remettre. Il sera en incapacité de travailler et sombrera éventuellement dans la dépression. En conséquence, il est essentiel de repérer les premiers signes pour réagir avant qu’il ne soit trop tard. 

Les premiers signes à repérer

Si vous vous sentez comme « vide » intérieurement lorsque vous effectuez votre travail, cela peut vous alerter. Non seulement vous ne prenez pas de plaisir à accomplir vos tâches, mais vous le faites de manière mécanique, absente. Vous avez le sentiment que ce que vous faîtes n’a aucun sens et que vos efforts sont voués à l’échec. 

Lorsque vous vous réveillez le matin après une nuit agitée, vous n’êtes pas juste fatiguée, vous vous sentez oppressée et écrasée par l’idée de devoir repasser encore une journée à travailler. Vous essayez de vous remotiver et de faire bonne figure mais le découragement revient à la première difficulté. Vous n’osez pas en parler avec vos collègues et vous vous isolez de plus en plus, car vous sentez un décalage entre vous et les autres. 

Lorsque vous rentrez le soir, vous n’arrivez pas à vous déconnecter de votre vie professionnelle. Vous y pensez sans cesse et ils vous arrivent régulièrement de poursuivre votre travail jusque tard dans la nuit au lieu de vous détendre et de vous reposer.  Peut-être, êtes- vous prise dans une espèce de frénésie. Vous voulez en faire plus car dans un sens, cela vous fait oublier votre mal-être. 

Mais malgré votre acharnement, vous vous sentez comme prise au piège. Vous avez l’impression d’avancer dans un tunnel dont vous ne voyez pas le bout. Vous vous sentez excessivement nerveuse et avez parfois envie de vous enfuir, de tout plaquer. 

Réagir rapidement et efficacement aux premiers signes de burn-out

La première des choses à faire est d’essayer d’entamer le dialogue. Parler à un pouvoir de guérison bien trop souvent sous-estimer. Exprimer ses sentiments, c’est ouvrir les vannes qui permettront aux émotions les plus difficiles à gérer de s’échapper. Choisissez la personne qui vous vient à l’esprit en premier. Ce ne sera peut-être pas un proche mais peu importe, l’important est de réussir ce premier pas. Si personne ne vous semble convenir, adressez-vous à un professionnel. Il est parfois plus facile de parler à un étranger. 

Ensuite, prenez du temps pour vous. Fixez-vous un nombre d’heures de travail maximal par jour et tenez bon. Pendant votre temps libre, forcez-vous à avoir une activité sans rapport avec votre vie professionnelle. Le sport peut vous faire beaucoup de bien, et ce sera encore mieux si c’est en plein air : randonnée, jogging, vélo, escalade, roller… Si c’est en pleine nature, vous bénéficierez en plus des bienfaits des espaces verts sur votre psychisme. 

Vous pouvez également vous adonner à des activités artistiques : vous exprimer de la sorte pourra vous aider à sortir de votre situation difficile. Les activités manuelles sont également un bon choix : elles ont tendance à nous mettre dans un état méditatif relaxant sur le coup mais aussi sur le long terme. Enfin, vous pouvez également décider de vous investir dans une action caritative. Prendre soin des autres pourra vous aider à prendre du recul et à prendre certaines décisions qui s’imposent.

Dans un second temps, vous devrez tenter de régler un à un les problèmes qui vous ont menée dans cet état. Parlez avec les collègues ou les supérieurs qui créent un stress permanent chez vous. C’est loin d’être évident mais si vous ne le faites pas, la situation ne fera qu’empirer.

***

Enfin, si après avoir fait tout cela, vous ne voyez pas d’amélioration, n’hésitez pas une seule seconde : consultez votre médecin pour un arrêt de travail. Vous éloigner de votre quotidien professionnel pendant quelques temps vous permettra de prendre soin de vous, de faire redescendre la tension accumulée mais aussi de trouver des solutions durables à votre situation. Cela fera certainement également réfléchir votre entourage professionnel.

 

Prenez votre carrière en main !

Vous n’êtes pas seule face aux problématiques spécifiques que vous rencontrez.
5A Conseil accompagne les femmes dans leur carrière. Conventionné et accrédité par la plupart des organismes, nos prestations sont financées à 100% dans la très grande majorité des cas. Nous proposons des Bilans de Compétences, des Formations, de la VAE, du Coaching...
N'hésitez pas à nous contacter pour convenir d'un rendez-vous !