Réussir sa vie, qu’est-ce que cela signifie ?

Thèmes :
Une femme trouve sa vocation

Qu’est-ce que cela signifie « réussir sa vie » ? A vos yeux et pour la société ? Certainement pas la même définition ! Pour la société, on mesure souvent la réussite aux signes extérieurs de richesse : maison, job, salaire, voyage, voiture, position sociale etc…

Il parait que c’est en train de changer. Mais avez-vous remarqué comme on pose encore la plupart du temps la question « vous faites quoi dans la vie ? », pour faire une rapide analyse globale de la personne. Ou encore comment les discussions entre amis portent beaucoup autour des voyages : « dis-moi où tu passes tes vacances, et je saurais combien tu vaux ». C’est triste, mais dans une société hyper consumériste comme la nôtre ce n’est pas étonnant… Mais vous, vous êtes-vous déjà interrogée sur la réussite de vie ? Que répondriez-vous à la question : votre vie est-elle réussie ? Pas besoin d’être en fin de vie pour faire cette analyse !

Réussir sa vie, c’est faire ce que l’on a envie de faire

Faire ce que l’on a envie de faire c’est certainement le rêve de tout un chacun. Attention, cela ne signifie pas avoir une vie oisive, à siroter des cocktails au bord d’une piscine. Car cela deviendrait vite une vie vide de sens ! Et le sens, c’est bel et bien ce qui fait l’essence même d’une vie réussie…  Une vie réussie, se rapprocherait plutôt aujourd’hui, surtout chez la jeune génération, d’un équilibre vie professionnelle/vie personnelle, très loin de leur ainés. Pour ces derniers, faire des sacrifices était la norme jusqu’à ce que la crise économique mette sur le carreau même celles et ceux qui s’étaient dévoués corps et âme à leur entreprise. Un choc qui a marqué les esprits des jeunes nés après l’an 2000 et qu’ils ne veulent surtout pas reproduire, au risque de perdre leur vie en essayant de la gagner (financièrement).

L’épanouissement professionnel n’est plus la condition sine qua non pour réussir sa vie. Elle n’est plus qu’un composant parmi d’autres : l’indépendance, la liberté, la paix intérieure… Et surtout bien en dessous du désir fort de vivre des expériences. Les jeunes privilégient leur qualité de vie à leur rémunération. Et ils n’hésitent pas à tout envoyer balader pour partir se ressourcer pendant un an loin de tout. La sécurité financière n’est plus un modèle de réussite chez les jeunes. Mais aussi chez les jeunes séniors, toujours plus nombreux à larguer les amarres de leur job de 30 ans dans lequel ils ne se reconnaissent plus, malgré les avantages acquis au fil du temps. Alors pourquoi ne pas faire vôtre cette nouvelle donne ? Même à 45 ou 55 ans ? Il n’est jamais trop tard pour vivre la vie dont vous rêvez et vous accomplir.

Réussir sa vie ou vivre sa vie

On pourrait d’ailleurs s’interroger sur le principe même de « réussir sa vie », car faut-il réussir ou vivre sa vie ? Vivre sa vie, ne serait-ce pas réussir sa vie ? Vaste question philosophique… Vivre sa vie c’est faire ses propres choix, indépendamment de la pression familiale, des schémas traditionnels et du qu’en dira-t-on, dont la société a presque réussi à s’affranchir ces dernières décennies, surtout pour les femmes. Il y a encore peu de temps, les femmes n’avaient pas l’occasion de choisir leur vie, à tout le moins leur conjoint, mais ensuite tout était tracé. Et si elles exerçaient une profession, c’était pour compenser un maigre salaire de leur mari ou parce qu’il était malade/mort/parti. Peu de femmes avaient la chance de faire leurs propres choix. Alors quant à vivre leur vie, cela ne venait à l’idée de personne : un problème de riches ou d’oisives…

Les choses changent

Les choses ont changé, mais à 180° pourrait-on dire, et pas forcément pour le meilleur. Car aujourd’hui il y a comme un impératif à réussir sa vie, puisque tout est possible. Avec une telle pression, beaucoup passent à côté de leurs désirs profonds. D’ailleurs comme le disait déjà l’écrivain Julien Green : « rien ne ressemble plus à des vies ratées que certaines réussites ».

La réussite est propre à chacun. Il n’y a pas à donner de définition claire et précise, si ce n’est être heureux de vivre sa propre vie. Ce n’est pas une finalité mais un état d’esprit, un chemin à suivre tout au long de sa vie quelques soient les évènements qui la jalonneront. Être heureux n’a rien de « visible » à proprement parler. C’est profond, c’est un ressenti, un apaisement, un bien-être. Un état de « flow » disent les américains (et les coachs) que vous seule pouvez reconnaitre.

Prenez votre carrière en main !

Vous n’êtes pas seule face aux problématiques spécifiques que vous rencontrez.
5A Conseil accompagne les femmes dans leur carrière. Conventionné et accrédité par la plupart des organismes, nos prestations sont financées à 100% dans la très grande majorité des cas. Nous proposons des Bilans de Compétences, des Formations, de la VAE, du Coaching...
N'hésitez pas à nous contacter pour convenir d'un rendez-vous !