Se reconvertir avec de faibles moyens

Thèmes :
comment faire pour se reconvertir quand on n’a pas ou peu d’économies ?

De nombreuses raisons peuvent vous amener à vouloir vous reconvertir, que ce soit une difficulté à trouver un emploi dans votre secteur d’activité originel, une incapacité à exercer votre métier actuel pour des raisons de santé ou tout simplement une envie de changer.  Problème, se reconvertir peut nécessiter des moyens financiers : formation payante, absence ou baisse des revenus durant la formation, etc. Dès lors, comment faire pour se reconvertir quand on n’a pas ou peu d’économies ?

 

Bien choisir son secteur d’activité

L’une des premières choses à faire, quand on souhaite se reconvertir, consiste à choisir un futur métier. Cela doit être fonction de votre personnalité, de vos envies, bien sûr, mais il convient également de choisir une voie qui vous permettra de subvenir à vos besoins !

En choisissant un secteur d’activité porteur, vous vous assurez de trouver un emploi plus facilement à l’issue de votre formation. Financièrement, cette perspective est loin d’être négligeable. De plus, opter pour un métier porteur peut également vous permettre de trouver plus facilement un financement.

Voici une liste non exhaustive de secteurs d’activité qui ont le vent en poupe :  

  • L’aide à la personne : auxiliaire de vie, aide à domicile, etc.
  • Le digital et l’informatique : télécommunication, développement informatique, etc.
  • Le secteur médical et paramédical : aides-soignants, sages-femmes, secrétaire médical, etc. Vous pouvez également choisir un métier à exercer en libéral plutôt qu’en salarié. Des métiers autour des médecines douces peuvent par exemple être porteur : hypnothérapeute, naturopathe, etc.
  • La banque et la finance : conseillers bancaires, expert-comptable, etc.

Bien sûr, il ne s’agit pas de choisir un métier uniquement en fonction du critère d’employabilité, il faut avant tout que votre métier vous plaise. Malgré tout, si la voie de vos rêves n’offre que peu de débouchés, il pourrait s’avérer judicieux d’en changer.

 

Étudier tout en travaillant

Si vous n’avez pas les moyens d’arrêter de travailler pour reprendre des études à temps plein pendant plusieurs mois voire plusieurs années, il existe de nombreuses alternatives pour vous former et vous reconvertir.

Tout d’abord, conserver votre emploi (et donc vos revenus) le plus longtemps possible est la meilleure solution pour vous reconvertir sans avoir d’économies. Vous pouvez par exemple opter pour une formation à distance que vous effectuerez en parallèle de votre emploi actuel.

Si vous êtes au chômage, renseignez-vous auprès de votre conseiller pour savoir quelles formations vous pouvez suivre dans le cadre de votre accompagnement au retour à l’emploi.

Si vous ne pouvez plus continuer à exercer votre métier actuel, vous pouvez opter pour une rupture conventionnelle, ce qui vous permettra de toucher des indemnités chômage le temps de votre reconversion.

 

Bien choisir son type de formation

Il existe de nombreuses formations en alternance qui vous permettent de toucher un salaire tout en étudiant. Certes, ce salaire sera moins élevé qu’une fois diplômé et en poste, mais cela peut malgré tout vous permettre de reprendre vos études sans vous retrouver sans ressources. De très nombreux secteurs d’activité proposent des formations de ce type.

Enfin, avant de reprendre des études, pensez au VAE : la validation des acquis de l’expérience. Ce dispositif vous permet de faire valoir votre expérience et d’obtenir un diplôme en relation avec vos compétences réelles. Cela peut vous permettre de prétendre à des postes qui ne vous sont pas accessibles sans le bon diplôme.

 

Les aides auxquelles vous avez droit

Tout d’abord, pensez à utiliser votre compte personnel de formation (CPF) pour suivre une formation qualifiante. Que vous soyez salarié, au chômage ou en profession libérale, vous cumulez chaque année des droits à la formation. Pour savoir où vous en êtes de vos droits, vous pouvez vous connecter à votre compte personnel d’activité.

Pôle Emploi met également à la disposition des demandeurs d’emploi un catalogue de formations accessibles gratuitement. N’hésitez pas à le consulter.

Enfin, le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, propose, sur son site, des informations concernant les dispositifs de financement de la formation continue.

 

Les outils à utiliser

Vous êtes un peu perdu et vous ne savez pas quel métier, formation ou secteurs d’activité choisir ? N’hésitez pas à vous entourer de professionnels qui sauront vous conseiller et vous accompagner dans vos démarches. En passant un bilan de compétences en ligne, par exemple, vous saurez quel métier vous convient et quelle formation choisir.

 

Prenez votre carrière en main !

Vous n’êtes pas seule face aux problématiques spécifiques que vous rencontrez.
5A Conseil accompagne les femmes dans leur carrière. Conventionné et accrédité par la plupart des organismes, nos prestations sont financées à 100% dans la très grande majorité des cas. Nous proposons des Bilans de Compétences, des Formations, de la VAE, du Coaching...
N'hésitez pas à nous contacter pour convenir d'un rendez-vous !