Se faire peur en sortant de sa zone de confort

Thèmes :
Se faire peur en sortant de sa zone de confort

Halloween est là et vous pensez certainement aux films d’horreur que vous allez regarder. Et si vous en profitiez pour vous faire réellement peur ? Se donner des frissons, ce n’est pas uniquement lire du Stephen King ou se raconter des histoires de fantômes avec une lampe torche placée sous le visage. Finalement, si on fait ces choses-là, c’est peut-être pour nous donner des sensations sans prendre de vrais risques. Et si on en prenait pour une fois ? Si on mettait nos habitudes au placard pour sortir de notre zone de confort ?

Pourquoi sortir de sa zone de confort ? 

Vous vivez plus ou moins les mêmes expériences depuis des années et vous sentez que quelque chose ne tourne pas rond, sans vraiment pouvoir expliquer quoi… Peut-être avez-vous besoin de vous lancer de nouveaux défis…

Sortir de sa zone de confort : ça veut dire quoi exactement ?

Cette expression très à la mode est utilisée pour exprimer toutes les situations qui nous mettent face à l’inconnu. Cela peut-être très extravagant comme partir faire le tour du monde à pied mais cela peut être aussi moins spectaculaire : faire une reconversion professionnelle, changer d’itinéraire pour aller au travail ou tout simplement changer de marque de pâtes. 

Ce dernier exemple peut sembler ridicule, mais certaines personnes sont excessivement attachées à leur habitudes et les remettre en cause leur demande un gros effort psychologique. Nos habitudes nous rassurent et nous permettent de vivre en mode « pilote automatique », ce qui est beaucoup moins fatigant pour notre cerveau. Imaginez devoir prendre de nouvelles décisions sur tout, tous les jours. Ce serait chronophage et énergivore, en un mot, épuisant. 

Les bénéfices des prises de risque

Pourtant, rester « encroutée » dans ses habitudes n’est pas souhaitable non plus. Déjà, beaucoup d’entre nous trouvent cette situation d’un ennui mortel. On se sent emprisonné dans un mode de vie extrêmement confortable mais ne nous procurant que peu de plaisir. Nous avons l’impression de passer à côté de notre vie mais ne savons pas comment sortir de cette situation accablante. En bref, nous passons notre vie à rêver au lieu de mettre tout en œuvre pour réaliser nos rêves…

Sortir de sa zone de confort, c’est donc se donner la chance de s’épanouir davantage. C’est également entretenir son cerveau qui fonctionnera mieux et plus longtemps si on lui donne des situations nouvelles à traiter. C’est aussi découvrir des ressources insoupçonnées au fond de soi et apprendre à mieux se connaître. Enfin, c’est augmenter son estime de soi. Plus on arrive à relever de défi et à calmer ses peurs, plus on se sent capable. C’est un cercle vertueux qui s’installe. 

Comment sortir de sa zone de confort ?

La grande question reste de savoir comment s’y prendre. Car s’il est facile d’en parler, il l’est moins de passer à l’action. 

Commencer petit

Personne ne vous demande de vous lancer dans l’escalade de l’Himalaya du jour au lendemain… Vous voilà certainement rassurée ! Vous devez y aller à votre rythme. Et si le vôtre vous impose de commencer par changer de marque de pâtes, il n’y a aucun problème. Sortir de sa zone de confort n’est pas une compétition à mener contre les autres, c’est un défi à mener contre vous-même. 

Commencez donc petit pour ne pas perdre pied dès le début. Si vous vous fixez un objectif trop ambitieux, vous risquez d’échouer et donc de penser que cet état d’esprit n’est pas fait pour vous. Débutez par des petites actions du quotidien qui vous prouveront que sortir de vos habitudes n’est pas si difficile. À chacune de vos victoires, vous gagnerez en confiance et aurez envie de mettre des projets plus effrayants en action. 

Arrêter de se trouver des excuses

Le second point est certainement le plus complexe à aborder. Vous êtres-vous déjà dit que si vous ne faisiez pas telle ou telle action que vous rêvez de faire depuis des années, c’était parce que… – ajoutez n’importe quelle excuse possible et imaginable –.

Bien sûr, certaines raisons sont vraiment valables. Mais dans ce cas, la plupart des gens abandonnent leur idée pour passer à une autre plus réaliste, et donc faisable. Le coup de l’excuse est particulièrement détectable lorsque celle-ci change souvent. 

Par exemple, vous voudriez changer de travail car le vôtre ne vous procure plus aucun plaisir, mais un jour vous ne pouvez pas car c’est la crise, le lendemain, vous ne voulez pas stresser vos parents, ensuite vous pensez que vos collègues vous manqueront, etc. On peut continuer longtemps comme cela. 

Mais la vraie raison est probablement que vous avez peur… Et c’est tout à fait normal ! Changer de vie, de travail, de conjoint, d’amis… Tout cela fait peur car c’est l’inconnu. Vous savez ce que vous avez, mais vous n’avez aucune idée de ce qui vous attend au tournant. 

Il est donc primordial de se poser les bonnes questions pout trouver une réelle motivation. Est-ce que mon confort est plus important que mes rêves ? Est-ce que je serai heureuse d’avoir fait les choix que j’ai fait une fois arrivée à la fin de ma vie ? Qu’est-ce que je risque réellement dans le fond ?

Finalement, pour fêter Halloween, quelle prise de risque allez-vous faire ? Quelle zone inconnue allez-vous explorer ? Si vous aimez les évènements festifs, pourquoi ne pas franchir une étape à plusieurs ? Cela vous donnera du courage et de l’audace ! 

 

Prenez votre carrière en main !

Vous n’êtes pas seule face aux problématiques spécifiques que vous rencontrez.
5A Conseil accompagne les femmes dans leur carrière. Conventionné et accrédité par la plupart des organismes, nos prestations sont financées à 100% dans la très grande majorité des cas. Nous proposons des Bilans de Compétences, des Formations, de la VAE, du Coaching...
N'hésitez pas à nous contacter pour convenir d'un rendez-vous !