Témoignages : l’événementiel au chômage technique

Thèmes :
arrêt des activités et chômage technique

Avec le confinement, l’heure n’est pas à la fête, ni aux célébrations. L’interdiction de se rassembler et le confinement décrété pour plusieurs semaines a bouleversé de nombreux domaines d’activité. Notamment ceux qui ne peuvent pas continuer leur mission à distance, comme c’est le cas pour les professions du secteur de l’événementiel. Pour tous ces travailleurs ou presque, c’est le chômage technique, avec peu de visibilité sur une éventuelle reprise bientôt. Nous avons recueilli le témoignage de trois professionnels, un peu déboussolés par la situation.

Le sport

Foot, tennis, JO, quelque soit la discipline, les fédérations internationales de sport sont toutes à l’arrêt en ce moment. Ce qui impacte les nombreux professionnels de ce secteur. C’est le cas de Matthieu qui est caméraman sportif : “En temps normal, je suis le circuit de tennis pour l’ATP ou pour des chaînes américaines. Je voyage donc beaucoup et dès février, j’ai commencé à m’inquiéter de devoir prendre l’avion dans ce contexte incertain. Début mars, je me suis malgré tout envolé pour Los Angeles afin de couvrir le tournoi d’Indian Wells. Quelques jours après mon arrivée, la décision a été prise que ce serait finalement annulé. Puis les tournois suivants sont tous tombés les uns après les autres ensuite. Pour l’instant on parle d’une reprise en août aux États-Unis, les organisateurs essayent de trouver des dates pour reporter leurs tournois mais cela risque d’être compliqué. C’est la première fois de ma carrière que je me retrouve au chômage technique, j’ai déjà perdu les plus gros mois de l’année en terme de revenus. En Angleterre, j’ai même un collègue caméraman qui a momentanément accepté un job de facteur pour les semaines à venir !”

Les mariages

Puisque les rassemblements en tout genre sont interdits pour durée indéterminée, le secteur du mariage est aussi fortement impacté et connait le chômage technique. Sophie est wedding planner, elle raconte son quotidien depuis le confinement : “On préparait l’arrivée des beaux jours et de la saison des mariages. Généralement dès le mois d’avril, tous nos week-ends sont très chargés, avec plusieurs cérémonies à finaliser en même temps. Malheureusement en ce moment, mon activité se résume plutôt à gérer les annulations de contrats. J’ai du mal à proposer des reports car nous avons assez peu de visibilité. En terme de business, je relativise mais certains couples sont dévastés, ça fait mal au coeur car c’est souvent beaucoup d’énergie et d’argent dépensés pour que tout soit parfait. Beaucoup de mes prestataires (photographes, DJ, musiciens, traiteurs) sont aussi en grande difficulté. J’espère qu’on pourra prolonger la saison plus tard que d’habitude, en novembre et décembre qui sont plutôt des mois calmes ; cela permettrait de se maintenir plus ou moins à flot…”

Les salons

Les temps sont durs aussi pour les organisateurs de salons, conférences et autres événements ponctuels de ce type. Marianne est manageuse dans une agence d’hôtes et hôtesses, elle en témoigne : “C’est difficile, tous nos événements (salons, tournois, congrès) ont été annulés pour les trois prochains mois au moins. On a l’impression de laisser tomber nos hôtes et hôtesses, qui pour beaucoup sont des étudiants, ont un loyer à payer et autres. Pour ma part, j’ai pour l’instant des missions administratives que je peux réaliser en télétravail pour donner un coup de main mais je ne sais pas combien de temps cela peut durer et si l’agence pourra se relever à long terme. Je me pose forcément beaucoup de questions, est-ce que je dois envisager de devoir chercher du travail à la fin du confinement ? J’ai toujours rêvé de travailler dans le milieu de la cuisine, peut-être que c’est le moment d’entamer une reconversion mais c’est une période tellement instable financièrement. Il faut peser le pour et le contre.”

**

Pas simple de parvenir à gérer l’incertitude lorsque l’on évolue dans un domaine aussi fortement touché par la pandémie que l’événementiel. Même si l’avenir est flou, nous serons nombreux à avoir envie de nous rassembler à nouveau pour festoyer et célébrer ensemble dès que ce sera à nouveau possible. Espérons alors que ce sera aussi la reprise pour tous les professionnels et la fin du chômage technique.

Prenez votre carrière en main !

Vous n’êtes pas seule face aux problématiques spécifiques que vous rencontrez.
5A Conseil accompagne les femmes dans leur carrière. Conventionné et accrédité par la plupart des organismes, nos prestations sont financées à 100% dans la très grande majorité des cas. Nous proposons des Bilans de Compétences, des Formations, de la VAE, du Coaching...
N'hésitez pas à nous contacter pour convenir d'un rendez-vous !