VAE : les cinq erreurs les plus courantes

Thèmes :
Cinq erreurs courantes durant une VAE

Le dispositif de VAE, validation des acquis de l’expérience demande de l’investissement personnel pour transformer votre expérience en diplôme ! Zoom sur 5 erreurs courantes durant une VAE à avoir en tête pour mener au mieux votre démarche.

La validation des acquis de l’expérience est un dispositif qui permet à toute personne en emploi ou en recherche d’emploi, bénévole ou volontaire de faire reconnaître son expérience professionnelle ou associative par une certification. Pour cela, vous devez justifier d’au moins un an de travail (en continu ou non) afin de vous lancer dans votre démarche de qualification. Cela comprend la rédaction de 2 livrets et un oral avec un diplôme à la clé !

Toutefois, le chemin menant à l’acquisition d’une certification par VAE n’est pas une simple formalité administrative. C’est un investissement personnel à mener sur plusieurs mois.

Erreur n°1 : choisir trop rapidement la certification à valider

Vos collègues qui exercent le même emploi que vous ont pour la plupart un parcours de formation similaire. Vous pensez donc devoir obtenir par VAE le même diplôme qu’eux (CAP, bac, BTS…).

Mais avez-vous pris le temps de consulter les compétences à acquérir au sein de ce diplôme ?
L’avez-vous comparé à d’autres certifications dans votre secteur d’activités ?
Vous êtes-vous renseigné sur le niveau visé par chaque diplôme possible ?
Pensez-vous que votre expérience professionnelle couvre tout ou partie des attendus du diplôme visé ?

Il est essentiel d’étudier le référentiel des compétences et connaissances attendues de chaque diplôme susceptible de correspondre à votre expérience professionnelle.

Erreur n° 2 : sous-estimer la charge de travail

Attention, vous risquez la douche froide si vous pensez que se lancer dans une démarche de VAE consiste à remplir un simple formulaire sur votre expérience et le diplôme visé.

Durant des mois, vous allez devoir identifier, décortiquer, analyser chacune de vos situations professionnelles pour en faire ressortir les compétences mises en œuvre, et la façon dont vous vous positionnez dans chaque cas de figure.

Comptez l’équivalent d’au moins une ½ journée par semaine sur 6 mois pour mener à bien ce travail d’introspection. Etablissez un planning de travail pour ne pas perdre le fil de votre réflexion et de votre mise à plat de votre expérience.

Erreur n° 3 : ne pas se faire accompagner

Il n’est pas évident de mener la VAE dans la durée, en solo. Vous devez avancer pas à pas, sans précipitation et sans relâche pour arriver au termes de cette démarche. Pour garder le cap, avoir des conseils avisés, et vous motiver au fil des semaines, faites-vous épauler par un consultant spécialisé en VAE, comme nos coachs 5AConseil (voir ici notre offre).

Rien de tel que d’échanger sur votre parcours pour faire émerger de nouvelles idées utiles pour votre VAE !

Erreur n° 4 : négliger la rédaction des livrets

L’écrit va avoir une place essentielle dans votre validation des acquis de l’expérience. Vous avez deux livrets à fournir : le livret de recevabilité et le livret de validation. Il faudra aussi joindre des documents témoins pour valoriser votre expérience à travers des productions professionnelles (travaux d’études, book, grille d’entretien, etc.).

Véritable travail d’analyse de vos pratiques, vous devrez ancrer vos propos dans votre quotidien professionnel et non dans des généralités. Le jury aura à cœur de retrouver des situations réelles, clairement exposées et mise en relief avec une compétence à valider dans le diplôme visé.

Votre objectif ? Montrer comment chaque situation évoquée correspond à une compétence de la certification. Le livret doit être le reflet de votre expérience personnelle, et non une compilation des meilleures pratiques dans votre domaine. En étant accompagnée dans cette démarche, notre conseillère 5A Conseil saura vous le rappeler régulièrement !

Erreur n° 5 : se présenter à l’oral sans se préparer

Vous venez de passer des mois sur le dossier écrit, et pensez être prêt pour l’oral ? Entre le dépôt de votre dossier et l’entretien avec le jury, une période d’un à deux mois peut s’écouler. Mettez ce temps à profit pour vous préparer ! L’oral va être pour vous la dernière occasion de prouver que votre expérience correspond à chaque attendu du diplôme. Il va falloir être synthétique mais aussi évoquer des situations concrètes, avec un propos structuré et clair.

En quelques minutes, vous devrez vous présenter ainsi que votre parcours professionnel, donner du sens à votre envie de valider vos acquis, relier vos activités pros aux unités d’enseignement du diplôme, faire émerger une problématique professionnelle à partir de votre expérience… Autant de points à travailler en amont pour éviter les approximations ou les silences durant cet échange !

 

Vous l’aurez compris, la VAE est une modalité de validation d’un diplôme exigeante. Elle demande de prendre du recul sur sa carrière, ses différentes activités professionnelles. Cet exercice intellectuel réussi renforcera votre estime de soi et aiguisera votre analyse de votre quotidien professionnel. Une fois le diplôme validé, vous serez riche de cette nouvelle expérience, et aurez toutes les cartes en main pour impulser une nouvelle dynamique à votre carrière !

Prenez votre carrière en main !

Vous n’êtes pas seule face aux problématiques spécifiques que vous rencontrez.
5A Conseil accompagne les femmes dans leur carrière. Conventionné et accrédité par la plupart des organismes, nos prestations sont financées à 100% dans la très grande majorité des cas. Nous proposons des Bilans de Compétences, des Formations, de la VAE, du Coaching...
N'hésitez pas à nous contacter pour convenir d'un rendez-vous !